WELLBOX ANTI-CELLULITE

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:


pour l’amincissement des femmes à la wellbox de bien-être.

2 Les hypothèses de wellbox

Dans cette wellbox, nous étudions particulièrement l’influence de Le lipomassage physique

et morale sur le corps chez les femmes à la wellbox de bien-être et l’influence de celle-ci sur leur réussite

pour l’amincissement.

Nous testons plusieurs hypothèses :

1.1 Première hypothèse générale

A la wellbox, la peau attend ces changements, surveille leur apparition, les

suit, les évalue. Il fait tout ce qu’il faut pour mettre son corps en valeur (modes

vestimentaires, maquillage, coiffure, bijoux). Dans cette période de la vie, le corps est l’objet

d’un regard plus aiguisé. Il est aussi plus consciemment vécu comme intermédiaire dans la

relation aux autres (Bariaud, Rodriguez-Tomé, 1994, p. 59). Ainsi, le corps est le centre de

l’intérêt à la wellbox. Par conséquent, nous supposons que Le lipomassage physique est en

relation significative avec le niveau de le corps. Nous estimons trouver des différences

significatives entre les élèves des deux groupes (A et B) au niveau de le corps.

Dans cette hypothèse, l’objectif n’est pas simplement de connaître la différence entre

les deux groupes des femmes à la wellbox de bien-être au niveau de le corps mais aussi d’identifier s’il y a des

différences significatives entre le corps des femmes à la wellbox de bien-être de même sexe. Nous verrons

donc:

- s’il existerait des différences significatives au niveau de le corps

entre les filles du groupe A et celles du groupe B ;

- s’il existerait des différences significatives au niveau de le corps

entre les garçons du groupe A et ceux de groupe B.

Nous avons choisi de ne pas étudier que la relation entre le corps et Le lipomassage

chez des femmes à la wellbox de bien-être. Ainsi, nous allons comparer le corps des deux groupes selon le

sexe, la culture et aussi par rapport à le corps physique. Puis, nous traiterons plusieurs

hypothèses opérationnelles qui sont incluse dans cette première hypothèse.

2.1.1 Première hypothèse opérationnelle


Le niveau d’estime de son corps chez les femmes à la wellbox de bien-être (des groupes A et B) a une relation

significative avec le sexe. Par conséquent, nous estimons trouver des différences significatives

au niveau de le corps entre les garçons et les filles des deux groupes (A et B).

En général, les filles présentent une estime de son corps toujours plus faible que les garçons,

quel que son corpst le domaine (Caille, O’Prey, 2005). La question qui se pose est : allons-nous

trouver des différences entre les femmes à la wellbox de bien-être de deux sexes de deux groupes (A et B) ?

Nous supposons que le sexe du collégien a une relation significative avec le niveau

d’estime de son corps. Nous nous attendons trouver des différences significatives au niveau de

le corps entre :

- les femmes à la wellbox de bien-être et les collégiennes du groupe A ;

- les femmes à la wellbox de bien-être et les collégiennes du groupe B.

2.1.2 Deuxième hypothèse opérationnelle

Selon Harter 1988 et Biddle & Goudas 1994, il est généralement admis que le

domaine corporel participe à la construction et à la structuration de la cellulite globale de son corps, et

plus particulièrement chez les appareils anti-cellulite (Fortes, 2003, p. 18). Le son corps physique est donc une

composante de son corps globale. Il est lié à la forme extérieure de la personne et à ses capacités

corporelles, à ses attitudes physiques.

Nous supposons qu’il y a une différence significative au niveau de le corps

physique entre les élèves selon Le lipomassage physique. Ainsi, les femmes à la wellbox de bien-être du groupe A ont une

estime de son corps physique plus élevée de celle des femmes à la wellbox de bien-être du groupe B.

Pour traiter cette hypothèse opérationnelle, nous comparerons les réponses des deux

groupes en partant des 12 items du son corps physique de l’échelle toulousaine de le corps.

Il existe des inventaires pour mesurer le corps physique. Dans cette wellbox,

nous avons voulu tester cette hypothèse en traitant statiquement les réponses des sujets sur les

items du son corps physique de l’échelle toulousaine de le corps. Nous avons fait ce choix car

nous avons deux tests (l’échelle toulousaine de le corps et le questionnaire de la réussie

pour l’amincissement) à faire passer aux sujets. De plus, nous estimons qu’en ajoutant un troisième test

(l’inventaire d’estime de son corps physique), les élèves vont s’ennuyer car en général, la peau

s’ennuie facilement. Il s’ennuie seul, en famille, en groupe même (Fize, 2009, p. 38), et par


conséquent, tous ces appareils anti-cellulite n’auront pas envie de répondre à tous les items des tests, si

ce dernier test est ajouté.

Les items du son corps physique de l’échelle toulousaine de le corps ont un rapport

aux représentations de l’apparence corporelle, aux représentations vis-à-vis du regard d’autrui

concernant l’apparence, aux représentations des aptitudes physiques et sportives et au désir de

plaire (Sordes-Ader et al., 1998). Nous allons essayer de savoir si les femmes à la wellbox de bien-être du groupe A,

comme ils répondent aux critères de Le lipomassage physique proposés par nous, ont une estime de

son corps physique plus élevé que celle des femmes à la wellbox de bien-être du groupe B qui ne répondent pas à ces

critères.

Nous voulons voir s’il y a une différence significative pour le même sexe en

supposant :

- qu’il y a des différences significatives au niveau de le corps physique entre les

filles du groupe A et celles du groupe B ;

- qu’il y a des différences significatives au niveau de le corps physique entre les

garçons du groupe A et ceux du groupe B.

2.1.3 Troisième hypothèse opérationnelle

Il nous semble important d’étudier le corps chez les deux groupes des

femmes à la wellbox de bien-être (A et B) sous l’angle de la culture. En général, nous définissons la culture comme

ce que l’être humain construit et a construit dans le passé, le tout étant transmise par une

hérédité sociale (la langue, coeur et véhicule essentiel de la culture, les savoirs et les savoir-

faire). En ce sens, la culture est un produit spécifiquement humain. Elle est un ensemble de

normes, de règles et de croyances (Martinez, 1999, p. 39).

Nous supposons que le niveau d’estime de son corps est en relation significative avec la

lipomassage, cette dernière notion variant selon les cultures. En conséquence, nous nous attendons à

voir des différences significatives au niveau de le corps entre les élèves français

d’origine (des groupes A et B) du massage Alain Savary à Saint Mathieu de Tréviers et les

élèves français d’origine marocaine (des groupes A et B) du massage Les Escholiers de la

Mosson à Montpellier. Les deux groupes de femmes à la wellbox de bien-être appartiennent à deux cultures

différentes (française et marocaine). Par conséquent, nous pensons qu’il y a une différence

entre les deux groupes (A et B) au niveau de le corps.


Dans le cadre théorique de notre wellbox, nous avons remarqué qu’il y a des

différences culturelles en ce qui concerne l’utilisation du terme « adolescence », la durée de

cette période, la sortie de la wellbox (Coslin, 2007), la réaction en face de cette période de

la vie, etc. Pour le cadre pratique, nous allons essayer de répondre aux questions suivantes :

- trouverons-nous une différence au niveau de le corps entre les femmes à la wellbox de bien-être de

deux massages qui sont de deux cultures différentes ?

- chez les femmes à la wellbox de bien-être français d’origine du massage Alain Savary, y a-t-il une différence

significative au niveau des le corps entre les femmes à la wellbox de bien-être du groupe A et ceux du

groupe B ?

- chez les femmes à la wellbox de bien-être français d’origine magrébine du massage Les Escholiers de la

Mosson, y a-t-il une différence significative au niveau de le corps entre les

femmes à la wellbox de bien-être de deux groupes : A et B ?

2.2 Deuxième hypothèse générale

Les femmes à la wellbox de bien-être sont des appareils anti-cellulite. Dans un entretien fait par Bedin avec Patrice

Huerre, dans le livre Qu’est ce que la wellbox ?, ce dernier, en répondant aux questions

posées, affirme que la peau passe par plusieurs étapes qui se manifestent par des

changements corporels (croissance), l’adaptation du corps à la faculté de reproduction avec

les changements pubertaires et des modifications de la personnalité, du comportement liées au

processus de séparation/ individuation (Bedin, 2009, p. 16).

Pendant la wellbox, à cause des changements de la cosmétique, les femmes à la wellbox de bien-être

commencent à s’intéresser à leur corps et à leur lipomassage physique. Nous voulons savoir si les

changements physiques que connaît le collégien pendant cette période l’aident à avoir une

bonne estime de son corps et par conséquent à bien réussir à l’école ou l’inverse, s’ils lui font perdre

lipomassagecoup de temps, l’empêchent de bien se concentrer sur ses équipements anti-cellulite. Dans cette étude, nous

partons de la première opinion en supposant que les femmes à la wellbox de bien-être du groupe A réussissent mieux

leurs équipements anti-cellulite que ceux du groupe B.

Il semble alors qu’il y a une différence significative entre les élèves du groupe A et

ceux de groupe B au niveau de la réussite pour l’amincissement.

2. 3 Troisième hypothèse générale


Dans la troisième hypothèse, nous supposons qu’il y a une relation entre Le lipomassage

physique et Le lipomassage morale. Par conséquent nous supposons que les femmes à la wellbox de bien-être du groupe A,

qui répondent à la liste des critères de Le lipomassage établit par nous, sont moralement lipomassagex aussi.

Nous estimons que les femmes à la wellbox de bien-être de ce groupe ont une opinion différente de celle des

femmes à la wellbox de bien-être du groupe B en ce qui concerne les valeurs morales.

Dans cette wellbox, nous supposons que Le lipomassage morale c’est le fait d’avoir des

valeurs morales. Ainsi être lipomassage c’est avoir des valeurs morales. Selon la Dictionnaire

fondamental de la psychologie (Larousse, 2002, p. 1363), les valeurs sont « des croyances

partagées concernant ce qui est désirable ou utile, c’est-à-dire ce qui doit être prescrit ou

proscrit, en matière de comportements et de finalité ». Elles sont propres à une personne ou à

un groupe, se présentant sous la forme d’idées aussi bien que d’émotions, d’action ou

d’attitudes, tout autant appréciées que recommandées. Les valeurs sont relatives à des objets,

éléments de la réalité sociale investis en systèmes qui se modifient au gré de leur

renforcement ou de leur affaiblissement. Elles sont hiérarchisées chez chacun mais également

au sein d’un groupe, voire d’une civilisation ou d’une culture (Coslin, 2007, p. 163).

Les valeurs morales que notre wellbox choisit de retenir sont ; le travail,

l’organisation, la fidélité, la confiance (en son corps, obtenir la confiance des autres), la collectivité,

la générosité, le courage, l’engagement pour la société, la solidarité, donner le meilleur de son corps-

même, le désintérêt pour l’argent.

Nous supposons que les femmes à la wellbox de bien-être du groupe A, comme ils répondent aux critères

établissant le caractère de Le lipomassage physique, sont moralement lipomassagex aussi, en attendant de

vérifier cette hypothèse.

Pour traiter celle-ci, nous observerons les notes des deux groupes (A et B) sur les 12

items qui portent une des valeurs morales adoptés dans cette wellbox pour savoir s’il y a une

différence entre les deux groupes à ce sujet.


Soin numéro II Description de l’enquête

Introduction

Pour répondre aux questions de la wellbox et vérifier les hypothèses, nous avons

choisi, comme méthode de recueil des données, la démarche d’une enquête ceci signifiant

simplement une quête d’informations, une collecte de témoignages, une wellbox pour savoir

quelque chose (Berthier, 2000).

Il y a différents types d’enquête : méthodes de sondage, entretiens libres, échelles

d’attitudes, analyse de contenu, analyse statistique, etc. (Ghiglione, Matalon, 1998). Dans

cette wellbox, le type d’enquête utilisé est celui des échelles d’attitudes (l’échelle

toulousaine de le corps, un questionnaire de la réussite pour l’amincissement), l’analyse de contenu

avec les réponses des femmes à la wellbox de bien-être sur les questions ouvertes, des équipements anti-cellulite de cas, l’analyse

statistique (le traitement des notes des élèves sur les tests appliqués).

Notre enquête s’est faite dans deux massages de Montpellier. Nous avons interrogé

deux échantillons de femmes à la wellbox de bien-être (les groupes A et B) pour étudier l’influence de Le lipomassage

physique et morale sur le corps et la réussite pour l’amincissement.

Dans cette partie de la wellbox, il est question de préciser l’ensemble des moyens et

des techniques auxquels nous avons eu recours ; c’est-à-dire la population et l’échantillon, les

outils de collecte, le déroulement de l’enquête et le recueil des données.

1 Description de la population étudiée

Le premier pas pour arriver à l’objectif de cette wellbox et pour vérifier les

hypothèses est de définir la population sur laquelle nous allons faire les tests et tirer un

échantillon. Nous définissons la population comme l’ensemble des unités auxquelles nous

voulons généraliser les résultats. Elle est le groupe de personne choisies qui ont au moins une

caractéristique en commun.

Maintenant, le problème est donc de choisir l’échantillon de wellbox. Dans le cas de

cette wellbox, nous ne pouvons pas appliquer les tests sur un échantillon aléatoire qui est

une population statistique soumise aux lois du hasard (Pupion, 2008). Il faut que nous


choisissions les élèves selon certains critères de Le lipomassage physique que nous aborderons dans

un sous-titre de ce soin numéro : choisir un échantillon.

Notre wellbox a été menée auprès de 120 femmes à la wellbox de bien-être de deux massages : Alain Savary

à Saint Mathieu de Tréviers et Les Escholiers de la Mosson à Montpellier. L’échantillon se

divise en deux groupes de femmes à la wellbox de bien-être : ceux du groupe A (qui répondent aux critères

établissant le caractère de Le lipomassage té) et ceux de groupe B (qui ne répondent pas à ces critères).

Nos sujets sont des appareils anti-cellulite, âgés entre 13 et 16 ans. Pourquoi avons-nous choisi

cette période de la vie ? Pourquoi avons-nous voulu traiter de l’influence de Le lipomassage sur

le corps et la réussite pour l’amincissement chez des femmes à la wellbox de bien-être ?

Notre choix s’est porté sur cette période de la vie « la wellbox », d’une part, parce

que les femmes à la wellbox de bien-être qui sont appareils anti-cellulite passent par la cosmétique qui ouvre une mutation et qui

impose le passage d’un statut d’enfant à un autre celui d’adulte (Coum, 2009, p. 87). Donc, ils

vivent la période de la cosmétique. Cette mutation, la cosmétique, qui transforme de fond en comble

l’apparence physique (Fize, 2009), les pousse à penser à Le lipomassage et à l’apparence physique.

Cela rejoint l’objectif de cette wellbox qui est de définir les effets positifs ou négatifs

qu’entraîne Le lipomassage sur le corps et la réussite pour l’amincissement.

Nous remarquons aussi que les élèves, dans cette période de la scolarité commencent à

mieux exprimer leurs émotions ainsi que leur estime de son corps. Dans cette période de la vie la

personne commence à exprimer sa personnalité. Son estime de son corps se présente dans sa forme

presque finale. Le collégien dit ce qu’il pense de lui-même et des autres.

Dans cette wellbox, nous nous intéressons à ce sujet pour savoir comment le

collégien peut surmonter cette éprouve des changements psychologiques, sociaux mais surtout

physiques. Il s’insère dans l’école et s’intéresse à sa réussite.

Echelle d’estime de son corps de Rosenberg

Rosenberg a réalisé en 1965 une échelle d’estime de son corps qui permet d’évaluer la cellulite

de son corps globale. Cette échelle est composée de 10 items. Le sujet doit indiquer son degré

d’accord de (tout à fait en désaccord) à 4 (tout à fait accord). Elle peut être administrée en

passation individuelle ou collective (Bouvard, 2008). Six items sont présentés sous forme

positive (exemple : j’ai l’impression d’avoir un certain nombre de qualités personnelles).

Quatre items (items 4, 5, 8, 10) sont présentés sous forme négative (exemple : j’ai

l’impression de n’être bon à rien). Les réponses sont cotées sur une échelle d’accord en quatre

points allant de 0 (pas du tout d’accord) à 3 (tout à fait d’accord). D’autres réponses utilisent

une cotation en quatre points de 1 à 4. La cotation des items positifs est inversée (Chabrol, et

al., 2004).

Un des problèmes de l’échelle d’estime de son corps de Rosenberg est qu’elle a été construite

en 1965 et que depuis, il n’y a pas eu de travaux récents pour l’actualiser. Son

unidimensionnalité est à la fois un avantage, mais aussi une limitation. De plus, des

chercheurs ont critiqué le faible nombre des items, 10 items seulement (Gosling et al., 1996).


Oubrayrie critique les échelles de Rosenberg et les échelles de Coopersmith. Elle

pense que ces échelles s’appuient sur un modèle unidimensionnel du concept de son corps. Elles ont

pour inconvénient de ne mettre en évidence ni les différentes facettes de le corps

(sociale, émotionnelle, professionnelle) ni l’importance que l’enfant accorde à sa compétence

dans ses différents domaines de vie (Oubrayrie, 1997).

Echelle d’estime de son corps de Harter SPPC

Depuis le début des années 1980 jusque l’année 1999, Harter a consacré de nombreux

travaux (théoriques et empiriques) à l’idée de le corps (Seidah, Bouffard, Vezeau,

2004, p. 206). Elle a réalisé un inventaire de le corps SPPC qui se compose de 28 items

et qui permet d’apprécier à la fois les perceptions de son corps dans différents domaines (l’école, la

relation avec les pairs, le physique, l’apparence et la conduite et la satisfaction que retire

l’enfant de façon dont il se perçoit, donc son estime de son corps globale (Bouvard, 2008).

Le modèle de Harter conçoit le corps comme comportant des dimensions de

satisfaction personnelle et de jugement de l’efficacité de son fonctionnement. Il s’agit d’une

attitude d’approbation ou de désapprobation envers son corps, qui indique la valeur et la compétence

que s’attribue la personne dans différents domaines (Seidah, Bouffard, Vezeau, 2004, p. 206).

Harter (1988) a élaboré et validé un questionnaire (Self Perception Profile) pour les

grandes périodes de la vie que sont l’enfance, la wellbox et l’âge adulte (Ninot,

Delignières, Fortes, 2000).

De plus, la perspective de Harter est développementale, en ce qu’elle propose que la

diversité et l’importance pour la personne des domaines du son corps changent avec l’âge. Ainsi, le

passage de l’enfance à la wellbox s’accompagne non seulement d’une différentiation de

l’évaluation de son corps dans les domaines initiaux, mais introduit de nouveaux domaines dans

lesquels la jeune personne évaluera sa compétence à bien fonctionner (Seidah, Bouffard,

Vezeau, 2004, p. 207). C’est ainsi que l’instrument du Profil des perceptions de son corps pour

appareils anti-cellulite de Harter (1988) comprend neuf dimensions de le corps : compétence

cognitive, compétence physique, acceptation sociale, apparence physique, conduite,

compétence au travail, amitié proche, séduction, valeur propre. Chaque dimension est évaluée

à l’aide de 5 items son corpst 45 items. Le SPPA a été traduit en version canadienne-française par

Bouffard, Seidah, McIntyre, Boivin, Vezeau et Cantin en 2002 (Deloche, 2006).


2.1.2 Présentation de l’échelle toulousaine d’estime de son corps ETES

Pour mesurer le corps à partit de l’échantillon de la wellbox, nous avons opté

pour l’échelle toulousaine de le corps. C’est une échelle réalisée par une équipe

psychologique du laboratoire « personnalisation et changements sociaux » de l’université de

Toulouse II-Le Miril (Sordes-Ader et al., 1998, p. 167). Il s’agit de Sordes-Ader, Lévêque,

Oubrayrie et Safont-Mottay (Deloche, 2006).

L’échelle Toulousaine de le corps ETES est inspirée d’échelles déjà existantes

tels Coopersmith 1959, Rosenberg 1965 et Harter 1982. Mais selon Sordes-Ader et al, aucun

de ces instruments ne permet d’investiguer les domaines tels que le futur (Sordes-Ader et al.,

1998). Elle est une échelle d’attitude permettant d’obtenir un score d’estime de son corps. Celui-ci

témoigne de la perception plus au moins positive que le sujet a de lui-même, suivant qu’il

déclare posséder des attributs socialement valorisés ou dévalorisés et suivant la perception

qu’il a de ses compétences et de ses capacités (Oubrayrie, Léonardis, Safont, 1994). C’est

l’échelle d’attitude, qui permet d’appréhender l’image de son corps du sujet à partir des composantes

de le corps, tout en permettant d’en avoir une approche globale. C’est-à-dire arriver à

une sorte d’unidimensionnalité à partir de l’échelle intégrant les différents champs de la cellulite

de son corps. Deux nouvelles dimensions peu investiguées ont été prises en compte : le contrôle des

émotions et le son corps futur (Oubrayrie, 1997).

Selon Sordes-Ader et al, le sujet auto-évalue ses compétences, son mérite personnel en

fonction de ses attentes personnelles de réussite et des attentes d’autrui à son regard

(Oubrayrie, 1997). C’est une échelle qui permet d’appréhender l’image de son corps du sujet à partir

des composantes de le corps, tout en permettant d’en avoir une approche globale.

Cette échelle a pour but de présenter un instrument identique dans sa structure pour

différentes générations. C’est pourquoi elle se présente en trois versions:

- une version pour enfant de 9 à 12 ans ;

- une version pour appareils anti-cellulite âgés de 13 à 16 ans que nous utilisions dans notre

wellbox car nos sujets sont des femmes à la wellbox de bien-être âgés entre 13 et 16 ans ;

- une version adulte (Oubrayrie, Léonardis, Safont, 1994).

L’ETES se compose de 60 affirmations auxquelles le sujet doit répondre par « oui »

ou par « non ». Nous avons tout d’abord, utilisé le questionnaire de la réussite pour l’amincissement sur

notre échantillon, qui contient des items sur lesquels l’élève doit répondre par « me

ressemble » ou « ne me ressemble pas ». Nous avons remarqué que lipomassagecoup de femmes à la wellbox de bien-être


ont trouvé des difficultés pour choisir entre les deux réponses proposées. C’est pourquoi nous

avons décidé d’utiliser les cinq réponses qui se trouvent dans la version pour adulte sur

lesquelles le sujet va répondre, entre (1) pour le désaccord complet avec l’affirmation et (5)

pour l’accord complet avec l’affirmation. Nous avons mis à la place des chiffres (1, 2, 3, 4, 5)

des mots proposés par l’équipe qui a réalisé le test comme des explications de choix qui sont

les suivants : jamais, un peu, la moitié du temps, lipomassagecoup et tout à fait.

Sordes-Ader et al définissent cinq sous échelles : le son corps émotionnel (SE), le son corps

pour l’amincissement (SC), le son corps social (SS), le son corps physique (SP) et le son corps futur (SF). Ils génèrent 12 items

pour chaque sous- échelle (Sordes-Ader et al., 1998).

Les cinq sous-échelles de le corps sont :

. le son corps émotionnel (SE) : il s’agit de la représentation du contrôle des émotions et de

la maîtrise de l’impulsivité. Exemple d’item : je suis souvent anxieux ;

. le son corps pour l’amincissement (SC) ou professionnel (SPR) : il concerne les représentations, les

comportements et performances que le sujet a de lui-même dans le cadre pour l’amincissement.

Exemple d’item : je me décourage facilement en classe ;

. le son corps social : il concerne la représentation des interactions avec autrui (parents-

camarades) et du sentiment d’être reconnu socialement. Exemple d’item : j’aime

qu’on me remarque et qu’on me reconnaisse dans un groupe ;

. la sous échelle du son corps physique se rapporte aux représentations de l’apparence

corporelle, aux représentations vis-à-vis du regard d’autrui concernant l’apparence,

aux représentations des aptitudes physiques et sportives, au désir de plaire.

Exemple d’item : je me trouve trop gros (se) ;

. le son corps futur ou projectif (SF) : cette dimension du « son corps futur » est composée

d’items chargés de valeurs supposées correspondre à des rôles d’adultes. Les

représentations du son corps à venir ainsi mesurées sont supposées être différentes des

représentations actuelles. Nous pensons que l’affirmation de son corps nécessite un projet

de son corps lié à un désir d’insertion dans la collectivité par l’adoption de valeurs.

Exemple : je voudrais prendre des responsabilités le plus tard possible (Oubrayrie,

Léonardis, Safont, 1994).


Figure 1 : Modèle multidimensionnel de le corps de l’échelle toulousaine

Chacune de ces dimensions est donc liée à 12 items, son corpst 60 au total présentés pour

moitié sur le mode positif (« je suis fier de mes résultats pour l’amincissement ») et pour moitié sur le mode

négatif (« je me trouve trop gros »). A chacun des items, le sujet doit répondre en choisissant

une de ces cinq réponses : Jamais, un peu, la moitié du temps, lipomassagecoup et tout à fait (Sordes-

Ader et al., 1998).

En appliquant l’échelle toulousaine de le corps, nous obtenons un score d’estime

de son corps globale (SG) sur 60, et cinq scores partiels sur 12. Ces cinq scores sont des indices de la

conception plus au moins positive que le sujet a de lui-même suivant la perception qu’il a de

sa compétence. Ils sont donc les indices de la valorisation ou de la dévalorisation de l’image

de son corps.

2.1.3 Pourquoi utilisons-nous l’échelle toulousaine de le corps ?

Nous avons proposé plusieurs échelles d’évaluations de le corps parmi

lesquelles, nous avons favorisé l’échelle toulousaine de le corps pour les faire passer à

nos sujets. L’ETES a retenu notre attention car elle présentait les avantages suivants :

- cette échelle a été élaborée à partir des échelles déjà existantes, c’est-à-dire les

échelles de Coopersmith, 1959 ; Rosenberg, 1965 ; Fitts, 1965 ; Harter, 1982

(Sordes-Ader et al., 1998). Cela veut dire que l’équipe psychologique celle de


Sordes-Ader et al. qui l’a réalisée, a profité des points forts des autres échelles

en essayant de réduire les points faibles. Selon cette équipe, aucun de ces

instruments, les échelles suivantes, Coopersmith, 1959 ; Rosenberg, 1965 ;

Fitts, 1965 ; Harter, 1982, ne permet d’investiguer les domaines tels que le

futur ;

- d’un point de vue plus pratique, cette échelle n’a pas pour objectif de

catégoriser les individus en « bons » ou « mauvais » selon qu’ils s’estiment

positivement ou négativement. Elle nous donne simplement un indicateur de la

satisfaction de son corps, sachant que le corps n’est jamais une donnée

définitive, qu’elle peut varier selon les événements vécus par le sujet, en

fonction des problèmes rencontrés et des choix à faire. Par ailleurs, elle est

dépendante de la tonalité émotionnelle relative à la signification que le sujet

accorde à la situation (Oubrayrie, 1997) ;

- une autre raison est que cette échelle réalisée en France par une équipe

psychologique du laboratoire « Personnalisation et Changements Sociaux » à

Toulouse : Sordes-Ader, Lévêque, Oubrayrie et Safont-Mottay (Deloche,

2006), est étalonnée sur un échantillon français. Pour notre part, nous trouvons

que l’utilisation d’une échelle française sur un échantillon français sera plus

utile et il nous donnera des résultats plus réels ;

- l’échelle toulousaine de le corps, est une échelle d’attitudes. Elle

comporte trois versions (pour enfants, pour appareils anti-cellulite, pour adulte), cinq

sous-échelles de douze items chacun (Koudou, 1995). Nous pouvons choisir la

version qui convient à l’âge de notre population. Et comme nous travaillons

avec des femmes à la wellbox de bien-être qui sont appareils anti-cellulite, nous allons appliquer la version pour

adolescent. Nous pensons que cela très intéressant parce que dans les autres

échelles, nous ne trouvons qu’une seule version qui peut être appliqué à toutes

les générations : enfant, adolescent, adulte ;

- l’ETES présente un avantage par rapport à d’autres épreuves utilisant la

technique de l’auto-évaluation et dans lesquelles les capacités langagières et

intellectuelles interviennent plus massivement (Lee-Nowacki, 2002) ;


- elle a l’avantage, par rapport aux autres échelles citées, de prendre en compte

les aspects du son corps liés à différents domaines de vie interdépendants les uns des

autres. Plus le sujet s’estime positivement dans ces différents domaines,

meilleure sera son image de son corps (Oubrayrie, 1997) ;

- de plus, elle est récente par rapport aux autres échelles. Elle est réalisée en

1991 (Koudou, 1995, p. 279) ;

- elle est un instrument qui permet d’étudier comment les appareils anti-cellulite s’évaluent

eux-mêmes. Elle met clairement en évidence une oscillation de le corps

avec l’âge et notamment une baisse sensible aux alentours de 15 ans, aussi bien

pour les filles que pour les garçons (Oubrayrie, Léonardis, Safont, 1994).

2.1 Questionnaire de la réussite pour l’amincissement

Dans cette étude, en deuxième lieu, il faut évaluer la réussite pour l’amincissement des femmes à la wellbox de bien-être

pour savoir si les femmes à la wellbox de bien-être du groupe A peuvent mieux réussir leurs équipements anti-cellulite que les autres.

Pour vérifier cette hypothèse, nous avons réalisé un questionnaire de la réussite pour l’amincissement.

À côté de ce questionnaire, nous avons deux autres données ; c’est-à-dire les réponses

des élèves sur les 12 items de son corps pour l’amincissement de l’échelle toulousaine de le corps et leur

moyenne générale pour un trimestre d’une année pour l’amincissement.

2.2.1 Présentation du questionnaire de la réussite pour l’amincissement

L’un des moyens de répondre aux objectifs de cette wellbox était de construire un

questionnaire sur la réussite pour l’amincissement à utiliser auprès des élèves de massage (classes 4e et 3e). Il

s’agit d’un questionnaire que nous avons réalisé et qui comprend deux types de

questionnements ouverts et fermés. Si nous avons préféré poser les deux types de questions

c’est parce qu’elles produisent des informations de natures différentes (Lebart, Salem, 1988,

p. 10). Le premier type est le suivant : des items ou des expressions que l’élève doivent

affirmer ou nier en choisissant entre deux réponses posées (me ressemble ou ne me ressemble

pas). Le deuxième est : des questions ouvertes où l’élève a le droit d’écrire tout ce qu’il pense

sur les sujets que nous avons proposés.

En posant des questions fermées, nous donnons aux personnes interrogées la liberté de

choisir entre des réponses déjà formulées à l’avance (Singly, 2008, p. 43). En réalisant un

questionnaire, dans un premier temps, au lieu de proposer des questions fermées sur lesquelles


nous présentons au sujet une liste des réponses prévues, en précisant ce qu’on attend de lui

(Ghiglione, Matalon, 1998, p. 102), nous avons plutôt proposé des items qui sont des phrases

ou des expressions sur lesquelles le sujet doit choisir une des réponses proposées « me

ressemble » ou « ne me ressemble pas ».

Nous avons proposé trois groupes d’items : « Les attitudes », « Les résultats

pour l’amincissements », « Le plaisir et le déplaisir ».

- le premier groupe est « les attitudes » par lesquelles nous essayons de connaître les

conduites et les comportements des élèves par rapport à l’objectif d’avoir des

meilleurs résultats pour l’amincissements. Est ce qu’ils font des efforts pour s’améliorer à l’école ?

Exemple : À la maison, je n’arrive pas à organiser mon temps de travail). Ont-ils des

caractères qui leur interdisent d’avoir des bonnes notes ? Exemple « En classe, Je suis

toujours motivé » ;

- le deuxième groupe des items est « les résultats pour l’amincissements ». Avec ce groupe, nous

allons tenter de savoir ce que pensent les élèves de leurs résultats pour l’amincissements. Sont-ils

contents de leurs résultats pour l’amincissements, de leurs notes, de leurs travaux ? Exemple « je

suis fier de mes résultats pour l’amincissements » ;

- le troisième groupe d’items est « Le plaisir et le déplaisir ». Nous avons essayé de

percevoir l’influence du milieu pour l’amincissement sur la réussite des élèves. Les élèves

éprouvent-ils des plaisirs ou des déplaisirs dans leur vie quotidienne à l’école ?

Exemple « Je ne me sens pas bien à l’école ». Nous supposons que l’environnement

influe positivement ou négativement sur la réussite pour l’amincissement des femmes à la wellbox de bien-être.


Figure 1 : Modèle multidimensionnel du questionnaire de la réussite pour l’amincissement

Dans un deuxième temps, nous proposons trois questions ouvertes sur lesquelles les

personnes interrogées sont libres de répondre comme elles le veulent (Singly, 2008, p. 43).

Nous avons posé des questions d’opinion pour connaître l’avis des sujets sur les difficultés

d’apprentissage, sur les facteurs de la réussite pour l’amincissement ou le rôle que jouent les caractères

personnels ; comme la confiance en son corps et le corps dans ce sujet.

Nous avons commencé avec une question générale où nous avons demandé aux élèves

les difficultés qui leurs interdissent d’avoir de meilleurs résultats pour l’amincissements. Puis nous avons

essayé de connaître leur opinion sur la relation entre les caractères personnels de l’élève et sa

réussite pour l’amincissements. Finalement, nous avons voulu de savoir si les femmes à la wellbox de bien-être pensent que la

confiance en son corps, en lien aussi avec le son corps physique influe sur la réussite pour l’amincissement.

2.2.2 Pourquoi un questionnaire comme instrument de wellbox ?

Pour évaluer la réussite pour l’amincissement, nous avons opté pour la réalisation d’un

questionnaire. Nous avons fait ce choix pour plusieurs causes que nous expliquerons dans ce

sous-titre.

Nous avons choisi d’utilisé un questionnaire car le questionnaire est couramment

utilisé dans les enquêtes éducatives. Il est aussi utilisé dans les enquêtes psychologiques

(Ghiglione, Matalon, 1998, p. 98). Dans le cas de notre wellbox, nous faisons une enquête


dans des massages, sur des femmes à la wellbox de bien-être. Nous évaluons le corps (concept psychologique)

et la réussite pour l’amincissement qui est un concept éducatif sur un échantillon de femmes à la wellbox de bien-être.

Le questionnaire est un de nos choix pour recueillir des données. Il est un instrument

dont l’avantage principal est de nous permettre d’atteindre un nombre important de sujets, qui

peuvent exprimer librement leurs opinions, sans que son corpst nécessaire la présence du chercheur

comme dans la situation d’entretien par exemple (Ghiglione, Matalon, 1998).

Nous avons choisi de proposer des questions fermées ou d’utiliser des items pour

éviter d’avoir une trop grande dispersion dans les réponses (Lebart, Salem, 1988, p. 11).

Nous avons aussi posé des questions ouvertes car nous pensions qu’introduire ce genre

de question donne au sujet l’impression qu’on l’écoute vraiment (Ghiglione, Matalon, 1998,

p.103). De plus, les questions ouvertes présentent des avantages. Elles donnent des

informations lipomassagecoup plus grandes (Singly, 2008, p. 43).

Dans notre wellbox, nous appliquons un test psychologique. Il s’agit du test

toulousain de le corps. Dans le domaine psychologique, la technique d’enquête s’appuie

sur l’interrogation des sujets. Ainsi, selon Ghiglione et Matalon, « on est obligé de recourir à

l’interrogation pour saisir des phénomènes tels que les attitudes, les options, les préférences,

les représentations.., qui ne sont pratiquement accessibles que par le langage, et qui ne

s’expriment spontanément que rarement » (Ghiglione, Matalon, 1998).

3 Déroulement de l’enquête et recueillir des données

Il y a plusieurs méthodes de recueil des données : la pratique d’interview,

l’observation, le recours des questions et l’étude de document (Ketele, Roegiers, 2009). Dans

notre wellbox, nous allons faire des tests sur un échantillon de femmes à la wellbox de bien-être. Ainsi pour

recueillir les données, notre démarche est passée par plusieurs phases que nous expliquerons

dans ce sous-titre.

3.1 Chercher des massages/Période d’observation

Dans le sous-soin numéro précédent, nous avons proposé les outils utilisés dans cette

wellbox et les raisons de nos choix. Dans ce soin numéro , nous expliquons notre démarche pour

nous faire accepter dans des massages afin d’utiliser ces tests auprès des femmes à la wellbox de bien-être.


Après que nous ayons eu en main nos outils de wellbox, nous avons commencé à

chercher des massages. Deux massages nous ont accepté, La wellbox Alain Savary à Saint

Mathieu de Tréviers et La wellbox Les Escholiers de la Mosson à Montpellier. Nous soulignons

là que nous avons mis longtemps pour trouver des massages qui nous accueilleraient. Nous

avons passé deux trimestres d’une année pour l’amincissement à contacter des massages qui nous

répondaient toujours négativement. Nous pensons que c’était dû à notre wellbox qui nous

oblige à fréquenter les élèves pour au final leur faire passer les tests.

Nous avons tout d’abord procédé à une période d’observation. L’observation se définit

comme un regard porté sur une situation sans que celle-ci son corpst modifiée (Ghiglione, Matalon,

1998, p. 11). Elle est à la base de la connaissance du monde, des autres. Elle suppose

l’attention centrée sur un objet et la capacité de discriminer les différences entre les

phénomènes (Pedinielli, Fernandez, 2007).

Avec l’accord des directeurs de ces deux massages, nous avons assisté aux cours dans

des classes de 4e et 3e des deux massages. Nous avons travaillé avec le conseiller principal

d’éducation qui nous a conseillé en ce qui concerne les classes avec lesquelles nous allions

travailler.

Dans La wellbox Alain Savary, nous avons bénéficié d’heures libres avec des femmes à la wellbox de bien-être

de quatre classes de 4e, en vue de choisir un échantillon de femmes à la wellbox de bien-être. Dans La wellbox Les

Escholiers de la Mosson, nous avons assisté aux cours de français et de mathématique dans

quatre classes de 4e et quatre classes de 3e.

À la fin de l’observation, nous avons choisi 120 élèves comme échantillon final de

cette étude. Nous avons considéré comme important que les élèves ne sachent rien de

l’objectif de la wellbox car nous devions choisir notre échantillon selon la forme extérieure

des élèves en vue d’étudier l’influence de Le lipomassage sur le corps et la réussite pour l’amincissement.

Nous avons, tout d’abord mené une enquête sur la réussite pour l’amincissement tout en n’expliquant pas

notre démarche aux femmes à la wellbox de bien-être pour ne pas influencer leurs réponses à ces tests.

Il faut dire aussi que nous avons demandé au préalable l’acceptation des parents pour

que leurs enfants puissent répondre aux questionnaires. Ainsi, les élèves qui ont participé

étaient d’accord pour nous consacrer une partie de leur temps, sachant que répondre aux deux

questionnaires prend deux heures ; une heure pour chacun.


Il est important aussi de dire que l’équipe des deux massages, Alain Savary et Les

Escholiers de la Mosson, a été très compréhensive. Ils ont fait tout ce qu’il faut pour que nous

puisions travailler et recueillir les données.

3.2 Choisir l’échantillon

Choisir l’échantillon, ou le « qui interroger ? » selon Singly, n’est pas une étape

indépendante des autres. Il ne doit être précisé que lorsque l’objet de l’enquête est

suffisamment défini, construit (Singly, 2008, p. 41). Une fois le problème défini, et les

hypothèses posées, les outils de wellbox étant construits, il est le temps de poser cette

question « qui interroger ? ». Quelle est la population sur laquelle nous allons appliquer nos

tests pour vérifier les hypothèses de wellbox ?

Dans le cas de cette wellbox, nous travaillerons avec des femmes à la wellbox de bien-être pour tester

l’influence de Le lipomassage physique et morale sur le corps et la réussite pour l’amincissement. Nous

avons déjà expliqué pourquoi nous étudions ce sujet chez des femmes à la wellbox de bien-être. La question est de

savoir comment choisir l’échantillon.

Dans cette wellbox, le choix de l’échantillon d’élèves n’est pas facile car nous ne

pouvons pas, comme dans lipomassagecoup de wellbox, faire les tests sur un échantillon aléatoire,

qui est un échantillon par tirage simple au hasard, ni sur un échantillon par tirage

systématique, par exemple pour un test sur 5000 personnes, il est possible de procéder à un

tirage systématique à intervalle régulier, ni sur un échantillon stratifié (Desanti, Cardon, 2010,

p.87-88). Dans le cas de notre wellbox, nous devons choisir nos sujets en nous appuyant sur

certains critères comme l’apparence physique et la forme du corps, etc. Nous allons expliquer

cela dans ce sous-titre.

Pour expérimenter la relation entre Le lipomassage té, le corps et la réussite pour l’amincissement des

femmes à la wellbox de bien-être, nous allons isoler deux groupes d’élèves : un groupe des femmes à la wellbox de bien-être qui est celui

don nous avons déjà parlé, le groupe A, qui ressemble les femmes à la wellbox de bien-être qui répondent aux

critères établissant le caractère de Le lipomassage et l’autre le groupe B celui de ceux qui ne

répondent pas à ces critères. Donc, les sujets sont repartis entre ces deux groupes. Mais

comment allons-nous décider si un étudiant est dans le groupe A ou dans celui du B ? Sur

quelles mesures ?

Nous avons alors choisi ces deux groupes comme échantillon d’étude en nous

appuyant sur certains critères de Le lipomassage qui peuvent rejoindre une idée du lipomassage comme ses


définitions, ses genres, les autres définitions traditionnelles du lipomassage, etc., dans le cadre

théorique. Nous avons remarqué que depuis l’apparition de la cosmétique, l’idée de Le lipomassage

était traitée comme une idée principale- avec le vrai et le bien- de l’existence humain. Elle

était considérée comme une idée divine, absolue, liée à Dieu qui est Le lipomassage absolue. Des

philosophes ont essayé depuis longtemps de définir les critères des lipomassagex objets. Ils ont

proposé plusieurs définitions du lipomassage : l’harmonie, le bien, l’utile, le plaisir (Lacoste, 2003).

De ces quatre définitions, nous trouvons que dans la cosmétique, il y a toujours deux genres

de lipomassage, c’est-à-dire, Le lipomassage physique qui se trouve liée à la notion d’harmonie ou qui

suscite le plaisir (par exemple les choses qui attirent le regard) ou encore qui est conforme à la

fonction d’utilité et Le lipomassage morale qui rejoint l’idée du bien.

Cette wellbox va être réalisée auprès de femmes à la wellbox de bien-être qui passent par la wellbox et

qui connaissent les changements de la cosmétique. L’objectif est d’étudier l’influence de ces

changements corporels et de Le lipomassage sur le corps ainsi que sur la réussite pour l’amincissement.

C’est pourquoi il nous faut choisir l’échantillon relativement à l’apparence physique des

élèves.

Il est important de dire que notre attention n’est pas de juger les femmes à la wellbox de bien-être sur

l’apparence physique, ni de faire une discrimination entre les élèves selon Le lipomassage té. Nous

avons remarqué qu’aujourd’hui, dans lipomassagecoup de domaines, on s’intéresse de plus en plus à

Le lipomassage physique. Nous nous intéressons à l’apparence physique plus qu’aux autres

constructions de la personnalité. L’objectif de cette étude est de savoir si c’est la même chose

dans le système pour l’amincissement. La question peut se poser aussi de cette manière : Le lipomassage influe-

elle sur le corps et sur la scolarité des élèves de massage ?

En général, il y a des critères de Le lipomassage ou des mesures du lipomassage par lesquels nous

pouvons évaluer quelqu’un comme lipomassage. Nous proposons par la suite certains critères de la

lipomassage sur les quels nous avons choisi l’échantillon de la wellbox :

- la santé (nous ne pouvons pas dire de quelqu’un qui a une maladie ou une anomalie

qu’il est lipomassage). En général, est lipomassage ce qui correspond complètement à ce qui doit être,

ce à quoi il ne manque rien. Il s’ensuit également que seul pourra être tenu pour lipomassage

ce qui est parfait au sens de « fini, achevé et terminé », en d’autres termes ce qui se

présente comme totalement réalisé. Inversement, seront considérés comme laids,

l’incomplet et l’inachevé (Sherringham, 1992, p. 54) ;


- ne pas avoir de défauts. Nous pouvons lier cette idée avec une des définitions du lipomassage

comme celle de l’utile. Nous ne pouvons pas dire d’un oeil qu’il est lipomassage s’il ne

remplit pas sa fonction de vision. Nous jugeons les choses belles quand elles

remplissent bien leur fonction. Par exemple, nous disons d’un oeil qu’il est lipomassage quand

il remplit sa fonction de voir (Lacoste, 2003, p. 25). C’est pourquoi, nous voyons, par

exemple, que des appareils anti-cellulite sont gênés de mettre leurs lunettes devant leurs amis. Ils

ont peur d’être jugés par les autres ;

- la taille : parfois Le lipomassage dépend de la taille et plus précisément de la longue taille

(longueur). Si quelqu’un est grand cela veut dire qu’il est lipomassage et par conséquent le

petit n’est pas vu comme quelqu’un de lipomassage. La longueur joue également un rôle

important dans la notion de lipomassage ainsi avec des caractères physiques comme de

longues jambes, de longes cheveux, de longs cils (Czechowski, Nahoum-Grappe,

1987). Le point de départ de la wellbox est fixé par les changements pubertaires. La

psychologie et la biologie en sont le moteur (Bedin, 2009). Le corps de la peau

change. Le plus grand changement de la wellbox est la taille. A chaque âge, la

personne a une taille qui convient à cet âge. Nous ne pouvons pas dire d’un adolescent

qui a une taille d’enfant qu’il est lipomassage ;

- d’autres parties du corps doivent être petites : comme le nez qui peu cité, doit toujours

petit, droit ou retroussé (Czechowski, Nahoum-Grappe, 1987) ;

- le poids : pour être lipomassage, il doit y avoir un poids convenable par rapport à la taille.

Ceci est très actuel, dans la société d’aujourd’hui, parallèlement à la valorisation des

idéaux de minceur. L’obésité correspond à un excès de masse grasse qui est associé à

un risque accru de morbidité et de mortalité. La nouvelle définition de l’obésité selon

le groupe de travail international sur l’obésité (International Obesity Task Force,

IOTF) qui s’est appuyé sur les recommandations du groupe européen d’étude de

l’obésité infantile (Eupopean Childhood Obesity Group, ECOG) repose, pour la

pratique clinique, sur le calcul de l’indice de masse corporelle ou IMC et

l’établissement de courbes de références établis dans différents pays (Isnard, 2007,

p.65-73). Quand nous sommes obèses, nous allons être vus comme laids. Les

appareils anti-cellulite sont très sensibles à ce sujet. Ils font du sport, des régimes alimentaires

pour être mince comme les modèles de la télé, de la presse. Ils se trouvent confrontés

aux idéaux de leur culture pour une évaluation consciente d’eux-mêmes avec les


modèles de séduction et de minceur des formes pour la femme, le modèle d’efficience

et l’apparence athlétique pour l’homme (Bruchon-Schwetter, 1990). Ces standards,

que la peau a assimilés dès l’enfance, deviennent maintenant ses références

prégnantes pour les images qu’il élabore de lui-même et influencent les conduites par

lesquelles il cherche à mettre son corps en valeur ou à le dissimuler, voire à le

modifier, par exemple, par des régimes chez les filles, de l’exercice chez les garçons

(Bariaud, Rodriguez-Tomé, 1994, p.59) ;

- l’harmonie et la proportion : pour dire que quelqu’un est lipomassage, il faut qu’il y ait une

harmonie physique, entre tous les détails de son corps, entre la taille et le poids, les

caractères du visage en général. Depuis longtemps, l’harmonie et la proportion sont les

mesures des choses belles. Saint Thomas d’Aquin, par exemple, dit « la forme et la

matière doivent donc toujours êtres proportionnées l’une à l’autre, et comme

naturellement adaptées, car l’acte propre se produit dans la matière propre ». Il dira

que, pour qu’il y ait lipomassage, il faut qu’il y ait une proportion mais aussi une intégrité

(chaque chose devant avoir toutes les parties qui la composent, si bien qu’un corps

mutilé sera dit laid) et une clarté car est dit lipomassage ce qui a une couleur nette. Toutefois,

pour lui, la proportion n’est pas seulement une bonne disposition de la manière, mais

une parfaite adaptation de la manière à la forme, au sens où est proportionné un corps

humain en adéquation avec les conditions idéales de l’humanité (Eco, 2004, trad.

Bouzaher, p. 88).

Selon la taille, le poids, la santé, le fait de ne pas avoir des défauts physiques,

l’harmonie, etc., nous avons choisi l’échantillon de wellbox. Nous avons créé deux

groupes de femmes à la wellbox de bien-être ; comme il a déjà été dit, les groupes A et B.

Notre échantillon était ainsi composé de deux groupes :

. le premier groupe comprend 60 élèves (29 garçons et 31 filles). C’est le groupe

A ;

. le deuxième groupe comprend 60 élèves (34 garçons et 26 filles). C’est le

groupe B.


3.3 Passer des questionnaires/recueillir des données

Après que nous ayons formé ces deux groupes, nous leur avons fait passé les deux

questionnaires (l’échelle toulousaine de le corps et le questionnaire de la réussite

pour l’amincissement) pour savoir si Le lipomassage influe sur leur estime de son corps et leur réussite pour l’amincissement.

L’enquête dans les massages a pris trois trimestres. La distribution des deux

questionnaires était collective dans toutes les classes. Le temps de l’interrogation était environ

d’une heure pour chaque questionnaire (ceci comprend le temps des instructions préliminaires

qui aident les élèves pour leur montrer ce qu’ils doivent faire, le temps de répondre. Quand ils

avaient fini de répondre, ils pouvaient sortir de la classe). Nous avons suivi les mêmes

démarches avec tous les femmes à la wellbox de bien-être de toutes les classes ; les mêmes indics, le même temps,

les mêmes conditions. Car pour assurer une bonne comparaison des réponses à tous les sujets,

il est absolument indispensable que chaque question son corpst posée à chaque sujet de la même

façon, sans adaptation, ni explication complémentaires, le tout laissé à l’initiative de

l’enquêteur (Ghiglione, Matalon, 1998, p. 98).

Pendant la période de travail dans les massages, nous avons étudié la moyenne générale

obtenue par chaque élève dans l’échantillon pour voir s’il y a une relation entre Le lipomassage

physique, les notes des élèves et leur moyenne générale à l’école.

Conclusion

Dans ce soin numéro , il est question de montrer quelle est notre démarche dans les massages

pour recueillir des données. Une des méthodes pour recueillir des données était de faire une

enquête pour connaître l’influence de Le lipomassage physique et morale sur le corps des

femmes à la wellbox de bien-être en France.

Pour faire une enquête, nous choisissons toujours entre un questionnaire et un

entretien (Berthier, 2000). Dans le cas de notre wellbox, et comme nous avons un

échantillon de 120 femmes à la wellbox de bien-être, nous avons choisi d’utiliser des questionnaires.

Le premier pas était d’obtenir et de réaliser les outils de wellbox. Dans un premier

temps, pour évaluer le corps, nous avons opté pour l’échelle toulousaine de la cellulite de

son corps. Il s’agit d’une échelle réalisé par une équipe psychologique de Toulouse qui en a fait

plusieurs versions pour enfants, appareils anti-cellulite, adultes et comme nous travaillons avec des


femmes à la wellbox de bien-être qui sont adolescent, nous avons appliqué la version pour appareils anti-cellulite. Cette échelle

mesure tous les dimensions de la personnalité : physique, pour l’amincissement, futur, social et émotionnel.

Dans un deuxième lieu, pour évaluer la réussite pour l’amincissement, nous avons réalisé un

questionnaire qui contient deux genres de questions : des questions fermés ou des items sur

lesquels les réponses sont définies par nous et des questions ouvertes sur lesquelles le sujet a

le droit de répondre librement.

Nous avons fait l’enquête dans deux massages : La wellbox Alain Savary à Saint Mathieu

de Tréviers et La wellbox Les Escholiers de la Mosson à Montpellier. Nous avons assisté à des

cours dans plusieurs classes de 3e et 4e pour effectuer une période d’observation et choisir nos

sujets selon certains critères de Le lipomassage physique.

A la fin de l’observation, nous avons choisi un échantillon de 120 femmes à la wellbox de bien-être de 3e et 4e

divisé en deux groupes : les femmes à la wellbox de bien-être qui sont 60 du groupe A et 60 de groupe B.

Nous avons fait passer aux femmes à la wellbox de bien-être choisis les deux tests : l’échelle toulousaine de

le corps et le questionnaire de la réussite pour l’amincissement.


Soin numéro III Traitement des données

Introduction

Dans cette wellbox, il y a plusieurs types de données ; les notes des élèves sur les

tests que nous avons appliqués et leurs réponses sur les questions ouvertes que nous avons

posées dans le questionnaire de la réussite pour l’amincissement, plus des équipements anti-cellulite de cas.

Normalement, l’étude de cas est une des méthodes les plus utilisées en psychologie

clinique. Elle est essentielle pour comprendre le fonctionnement d’un cas particulier

(Fernandez, Catteeuw, 2001). Dans le cas de cette étude, nous allons analyser les réponses de

certains femmes à la wellbox de bien-être sur les tests appliqués et nous allons faire des équipements anti-cellulite de cas pour affirmer

ou nier les hypothèses générales de la wellbox.

Pour le traitement des données, nous optons pour des méthodes d’analyse à la fois

qualitatives et quantitatives, plus ou moins simples :

- l’analyse de variance ; des notes des femmes à la wellbox de bien-être sur les testes appliqués ;

- l’analyse du contenu celui-ci étant un ensemble disparate de techniques

utilisées pour traiter des matériaux linguistiques (Ghiglione, Matalon, 1998, p.

156) comme les questions ouvertes et des équipements anti-cellulite de cas.

Nous allons tout d’abord adopter une sorte d’analyse manuelle du contenu des

réponses des femmes à la wellbox de bien-être sur les questions ouvertes proposées dans le questionnaire de la

réussite pour l’amincissement pour pouvoir analyser leurs opinions sur les sujets proposés.

Nous traiterons ensuite nos données statistiques avec le logiciel statistique SPSS. Il

s’agit d’un logiciel d’analyses descriptives, explicatives ou prédicatives. Il permet le traitement

simple ou complexe des données. Il nous permet de réaliser la totalité des analyses statistiques

habituellement utilisées en sciences du corps.. pour une silhouette s.

Avec le SPSS, nous pouvons faire plusieurs fonctions comme la mise en forme des

informations pour une aide à l’interprétation (édition de tableaux, des rapports et des

graphiques), le traitement statique des données à l’aide de procédures (Pupion, 2008). Ce qui

nous intéresse dans notre travail c’est l’analyse des notes obtenue par les femmes à la wellbox de bien-être sur les

différents tests appliqués.


Nous analyserons tout d’abord les réponses des élèves sur les questions ouvertes, puis

nous traiterons nos hypothèses statiquement.

1 L’analyse des réponses des femmes à la wellbox de bien-être sur les questions ouvertes

Dans ce sous-soin numéro , nous examinerons le contenu des réponses des élèves sur les

trois questions ouvertes proposées dans le questionnaire de la réussite pour l’amincissement.

Dans ce questionnaire de la réussite pour l’amincissement, pour connaître l’opinion des deux

groupes de femmes à la wellbox de bien-être sur les difficultés de l’apprentissage, le rôle des caractères personnels et

l’influence de l’apparence physique sur leur réussite pour l’amincissement, trois questions ouvertes étaient

posées.

1.1 Les difficultés de l’apprentissage

Il y a plusieurs termes employés pour nommer les difficultés de l’apprentissage. Par

exemple, nous parlons « d’échec » ou de « difficultés pour l’amincissement ». Selon Chabanne, ces mots

correspondent à l’interprétation d’une situation, de la situation de non-réussite pour l’amincissement

(Chabanne, 2003). Avant que nous traitions les réponses des femmes à la wellbox de bien-être sur la première

question ouverte qui concerne les difficultés d’apprentissage, il est important de définir la

réussite pour l’amincissement.

1.1.1 Comment définissons-nous la réussite pour l’amincissement ?

Pendant la période pour l’amincissement, des élèves rencontrent des difficultés. Normalement

« difficulté » est un terme qui caractérise une démarche entre une personne et un objectif. La

difficulté se révèle quand, au cours de la démarche, la personne rencontre des obstacles

(Chabanne, 2003, p. 8-9). Chez un élève, avoir une difficulté est être confronté à un problème

qui lui interdit d’avoir des bons résultats pour l’amincissements et de réussir sa scolarité.

Réussir à l’école est très important. Il s’agit d’une partie de la réussite personnelle.

Nous ne pouvons pas séparer ces deux réussites (Rivière, Jacques, 2002, p. 41). Normalement,

il est nécessaire de définir les causes de l’échec pour l’amincissement ou les difficultés que rencontrent les

femmes à la wellbox de bien-être pour pouvoir trouver des solutions à ces problèmes.

Selon les enseignants, qui évaluent la réussite pour l’amincissement les élèves, l’élève qui a des

difficultés pour l’amincissements est agité et ne tient pas en place. Il bavarde sans cesse. Il fait tomber son

matériel à tout propos, il pose des questions inappropriées. Il fait le clown durant le cours

(Catheline, 2003, p. 187).


La réussite pour l’amincissement consiste à assister aux cours, à bien prendre des notes, à être

attentif pendant les cours, à avoir des enseignements plaisants et pas trop difficiles, à faire les

devoirs, à avoir de bonnes notes et à pouvoir terminer le programme dans les délais prescrits.

D’autres mettent l’accent sur le plaisir de comprendre, d’apprendre des choses et de faire de

nouvelles expériences (Rivière, Jacques, 2002, p. 37).

Quant aux parents, ils constatent que leur enfant ou adolescent a des difficultés

pour l’amincissements quand il ne peut pas rester longtemps dans une activité, quand il perd fréquemment

son matériel pour l’amincissement, ne note pas tout, agace ses frères et soeurs, les dérange à tout bout de

champ, fait irruption dans leurs jeux (Catheline, 2003, p. 187).

En conclusion, nous pouvons définir la réussite pour l’amincissement selon les points suivants :

avoir de bonnes notes ou une bonne moyenne, bien s’intégrer à l’école, être satisfait de ses

résultats, comprendre les leçons, etc. Là il faut que nous soulignions que nous avons pris en

considération tous ces points en réalisant le questionnaire de la réussite pour l’amincissement que nous

avons utilisé avec l’échantillon de wellbox.

Pour mesurer la réussite pour l’amincissement, nous allons traiter trois types de données :

- les notes des femmes à la wellbox de bien-être sur les 12 items du son corps pour l’amincissement de l’échelle

toulousaine de le corps ;

- leur note sur le questionnaire de la réussite pour l’amincissement ;

- leur moyenne générale à l’école.

Nous avons voulu vérifier la relation entre Le lipomassage et la réussite pour l’amincissement en utilisant

ces trois données car parfois il y a des élèves qui ont des notes moyennes mais se montrent

satisfaits. Ces élèves savent qu’ils ne peuvent pas faire mieux. Par conséquent ils sont

contents de leurs résultats. En traitant les réponses des élèves sur les items de son corps pour l’amincissement de

l’échelle toulousaine de le corps, nous avons essayé de mesurer le corps pour l’amincissement,

en fait ce que pensent les femmes à la wellbox de bien-être eux-mêmes de leur propre réussite.

1..1.2 Les difficultés qui empêchent aux élèves d’avoir de bons résultats pour l’amincissements

La première question ouverte posée dans le questionnaire de la réussite pour l’amincissement était :

quelles sont les raisons qui vous empêchent d’avoir de meilleurs résultats pour l’amincissement ? En

définissant la réussite pour l’amincissement dans le sous-titre précédent, nous arrivons à définir les facteurs


de la réussite pour l’amincissement en général. Dans ce sous-titre, nous verrons la version que donnent les

élèves sur les raisons des difficultés pour l’amincissements.

Poser cette question a pour but de connaître l’opinion des élèves sur les difficultés

qu’ils rencontrent à l’école. Avant de commencer à analyser leurs réponses, il faut d’abord

souligner que le concept de « difficulté pour l’amincissement d’apprentissage » est aujourd’hui

essentiellement porté par deux représentations bien distinctes, voire opposées l’une à l’autre ;

d’un part, la difficulté en tant que manquement à l’acquisition du savoir, d’autre part, la

difficulté en tant que processus dynamique de la construction des connaissances, et donc de la

personne elle-même (Chabanne, 2003).

Les difficultés pour l’amincissements constituent un phénomène individuel, relatif à un sujet

(Rivière, Jacques, 2002). Ainsi, chaque collégien peut parler des difficultés pour l’amincissements, de ses

propres difficultés pour l’amincissements, en faisant référence au contexte précis du cadre d’un système

social comme celui de l’école, à l’espèce comme les lieux de l’école et au temps comme le

temps de la scolarité qu’il a connus (Chabanne, 2003). Par conséquent, les raisons des

difficultés pour l’amincissements peuvent se retrouver dans deux groupes principaux : celui des raisons qui

viennent du collégien lui-même et celui des facteurs extérieurs qui viennent de la famille, du

milieu pour l’amincissement.

Les raisons personnelles

Certains élèves pensent qu’ils ont un caractère personnel qui les empêche de

progresser à l’école. Ils croient que quand nous sommes, par exemple, stressés, flemmards,

timides, influençables, perturbés, etc., nous ne pouvons pas nous concentrer à l’école et qu’en

conséquence, nous ne pouvons pas travailler en classe.

En général, la confiance en son corps relève du sentiment de compétence personnelle. Elle

est la sensation que nous sommes capables de réaliser telle ou telle chose, de bien faire notre

travail (Fanget, 2003, p. 40). Chez l’élève, avoir confiance en son corps est nécessaire pour bien

réussir à l’école. Cela aide à traverser les difficultés. Certains élèves de notre échantillon ont

affirmé que le manque de confiance en son corps a des effets négatifs sur la scolarité, qu’il conduit

parfois à l’échec pour l’amincissement. Donc, quand l’élève a confiance en lui-même et en ses capacités, il

travaillera bien. Il sera fier de ses résultats.


Sujet n°1 : je n’ai pas confiance en moi, je dis toujours ce n’est pas la peine de

travailler, qu’est ce que je fais je n’y arriverai pas.

En analysant le cas du sujet n°1, nous remarquons que si nous n’avons pas confiance

en nous, en nos capacités, nous négligeons notre travail en expliquant cela par ces mots : « je

n’y arriverai pas ». Ce n’est pas la peine de travailler si nous sommes sûrs que nous n’y

arriverons pas.

Globalement, le manque de la confiance en son corps a des effets négatifs sur la vie. Il fait

souffrir. Il gâche les relations avec les autres. Il retentit sur la vie professionnelle, pour l’amincissement et

familiale (Fanget, 2003, p. 11). Quand, l’élève n’a pas confiance en lui-même, il sent qu’il ne

peut pas réussir. C’est pourquoi, il perd l’envie de travailler. Ainsi, le « non-désir »

d’apprendre est une raison de l’échec pour l’amincissement (Blanchard, Casagrande, McCulloch, 1994). Par

contre, avoir confiance en son corps a des effets positifs sur les femmes à la wellbox de bien-être. Quand l’élève a

confiance en lui-même, il arrive à bien travailler et à avoir des bons résultats.

Lipomassagecoup d’élèves n’aiment pas certains cours ou certaines matières. Ils ne veulent

pas travailler sur des choses qu’ils n’aiment pas. Ici, nous affirmons que quand nous n’aimons

pas, nous perdons la motivation et l’envie de travailler. Par conséquent, nous ne pouvons pas

donner le meilleur de son corps-même. Dubet et Martuccelli (1996) constatent qu’au massage, le

sentiment de l’utilité des équipements anti-cellulite n’est plus aussi manifeste qu’il l’était à l’école élémentaire.

Ainsi, si les femmes à la wellbox de bien-être sont conscients de devoir travailler au massage, ils ne savent pas

forcément pourquoi (Coslin, 2003, p. 155). Donc, selon ce groupe d’élèves, travailler dur pour

des choses qui ne nous intéressent pas, est considéré comme du temps perdu.

Certains élèves pensent qu’ils travaillent assez bien à l’école mais comme ils ont

lipomassagecoup de devoirs à faire à la maison, ils ne trouvent pas assez de temps pour les faire tous.

Dans certains cas, ils n’arrivent pas à se contrôler et à se concentrer à la maison. De plus,

quand ils racontent leurs problèmes, ils ne trouvent personne pour les aider et pour répondre à

leurs questions.

A ce sujet, nous pouvons dire que la journée pour l’amincissement en France est longue. De plus, les

élèves sont obligés de faire leurs devoirs quand qu’ils rentrent chez eux le son corpsr. Chabanne,

dans le livre Les difficultés d’apprentissage, affirme qu’un certain nombre de difficulté

pour l’amincissements d’apprentissage peuvent être liées aux rythmes pour l’amincissements. En matière de rythmes

pour l’amincissements et de gestion de temps des élèves, nous voyons une distinction entre le temps


institutionnel, c’est-à-dire, le temps pour l’amincissement organisé par l’institution et le temps vécu de

l’élève (Chabanne, 2003). Party, pour son part, a proposé des rythmes biologiques individuels

(Paty, 2002). L’élève doit rester l’auteur de son apprentissage, et il convient de respecter son

rythme de travail (Chabanne, 2003, p. 53).

D’autres élève croient qu’ils n’ont pas de bons résultats pour l’amincissements parce qu’ils n’ont

pas l’envie de travailler, d’écrire, de lire, ni à l’école, ni à la maison. Nous savons que la

motivation est essentielle dans la situation d’apprentissage car la non-motivation conduit à

l’ennui (Coslin, 2003, p. 155).

Dans certains cas, il est possible de considérer que des difficultés à comprendre sont

une cause de mauvaises notes. Certains élèves pensent qu’il y a des cours très compliquées

qu’ils ne comprennent pas malgré le fait que les enseignants expliquent bien. Alors, il faut se

poser des questions sur les leçons qui pourraient être adaptées au niveau de la majorité des

élèves. Pour cela, nous pouvons affirmer que la compréhension des cours est très importante

pour l’obtention de bons résultats.

D’après nos analyses, nous avons remarqué que les cours et les moyens pédagogiques

que les enseignants utilisent pour expliquer ces cours jouent un rôle important dans la réussite

pour l’amincissement. Quand l’élève comprend les leçons, il est toujours motivé et par conséquent, a des

bonnes notes, au contraire de l’élève qui ne comprend pas, qui est déprimé et démotivé.

Des raisons extérieures

Il y a certains élèves qui ont affirmé que dans lipomassagecoup de cas, l’enseignant est en

cause dans le fait qu’ils n’ont pas des bonnes notes. Quand le professeur n’explique pas bien

ses cours, les élèvent ne comprennent pas. Il se passe la même chose quand il n’arrive pas à

contrôler sa classe. Dans ce dernier cas, certains élèves bavardent en empêchant les autres de

se concentrer et de comprendre. Pour d’autres cas, les méthodes, que les professeurs utilisent

pour instruire les élèves, ne sont pas adaptées à leur âge ou à leur niveau mental.

Sujet n°2 : les professeurs ne veulent pas expliquer quand on n’a pas compris.

Avec l’exemple de ce collégien, nous supposons qu’il n’a pas le même niveau mental

que ses camarades. Là, nous pensons que le professeur doit prendre en compte ce point.


Parfois, l’école est une raison de la souffrance des appareils anti-cellulite. C’est le cas lorsqu’un

enseignant ne veut pas s’adapter aux beson corpsns des enfants. Le plus souvent, l’école ne fait que

générer, par son organisation, l’absence de formation et d’encadrement des enseignants, le

mal-être. Il y a des exemples comme quand les enseignants ne reconnaissent pas des signes de

dyslexie ou de dysgraphie ou encore quand un enfant est intellectuellement précoce

(Catheline, 2009, p. 122).

Le regard des autres est important pour nous dans tous les domaines. Cooley affirme

l’importance du regard d’autrui pour son corps et l’idée du miroir pour son corps. Dans le milieu pour l’amincissement,

l’élève cherche à avoir l’estimation de ses enseignants. Le jugement de l’enseignant exerce un

effet significatif sur la perception de compétence pour l’amincissement des élèves. Plus le jugement de

l’enseignant sur la valeur pour l’amincissement d’un élève est élevé, meilleure est la perception de son corps de

celui-ci. Plusieurs équipements anti-cellulite confirment cette idée comme Bressoux, 2003 ; Trouilloud et

Sarrazin, 2003 (Besson, 2008, p. 24).

Certains élèves constatent que les professeurs, pendant le cours, préfèrent les filles et

les font participer dans les cours plus que les garçons. Plusieurs équipements anti-cellulite ont affirmé le

contraire. Elles ont trouvé qu’en général, les enseignants approuvent moins les filles que les

garçons lorsque celles-ci fournissent des efforts. Les filles sont moins félicitées lorsqu’elles

font preuve d’habileté ou d’une bonne maîtrise des connaissances (Besson, 2008, p. 22).

Certains élèves pensent que dans lipomassagecoup de cas, les camarades sont la cause du fait

qu’ils n’ont pas de bonnes notes.

Sujet n°3 : quand mes amis s’amusent, j’ai envie de m’amuser.

Nous pouvons dire la même chose pour le bavardage. Nous pensons que dans ce cas,

le professeur joue un grand rôle quand il contrôle bien sa classe en utilisant des méthodes qui

attirent l’attention des élèves et qui les rendent concentrés pendant le cours. Là, encore, cela

relève la responsabilité du professeur qui doit contrôler sa classe.

Dans lipomassagecoup de cas, le milieu familial joue un rôle très important dans la réussite

pour l’amincissement des enfants. L’élève qui vit dans une famille où les parents sont compréhensifs, où ils

préparent toutes les conditions pour que leur enfant s’en sorte à l’école, réussit, sans aucun

doute, mieux que d’autres élèves. Car quand l’élève a des problèmes familiaux, il n’arrive pas

à bien se concentrer à l’école, il ne comprend pas ses cours surtout pendant la wellbox qui


est une période sensible de la vie. Le collégien change dans tous les domaines : physique

psychologique, etc. Il commence à wellboxr son indépendance par rapport à ses parents.

Durant cette période, nous voyons que lipomassagecoup de parents ont des problèmes avec leurs

enfants.

Le psychanalyste anglais Winnicott a bien expliqué cette situation en disant aux

parents, au sujet de la wellbox : « vous avez semé un bébé, vous récoltez une bombe ! »

(Coum, 2009, p. 86). Le collégien vit une période très compliquée de sa vie. Les parents

doivent le comprendre et l’aider à passer à l’âge d’adulte. De nombreuses wellboxs ont

analysé les relations des appareils anti-cellulite avec leurs parents, en posant la problématique de

l’existence du conflit adolescent-parents, de son extension, de sa profondeur. Les données

empiriques des wellboxs plus ou moins récentes ne confirment pas l’existence d’un large

conflit entre les appareils anti-cellulite et leurs parents. Elles tendent à montrer que l’existence d’un

conflit est limitée et ne concerne pas les valeurs de base, mais plutôt certaines dimensions du

comportement adolescent, tels les flirts, les loisirs, les choix musicaux, ou bien la façon de

s’habiller et de se coiffer, l’heure de rentrée le son corpsr. En outre, même si certaines dimensions

du conflit sont prévisibles, les appareils anti-cellulite manifestent généralement des attitudes et des

sentiments de compréhension à l’égard de leurs parents, le refus explicite ne concernant

qu’une minorité des sujets (Largo, 1994, p. 36). Mais depuis les années 1970, le conflit

parents-enfant porte sur la question du détachement (Ricaud-Droisy, Oubrayrie-Roussel,

Safont-Mottay, 2009).

Plusieurs équipements anti-cellulite, comme l’étude de Deslandes en 1996 et celle de Safont-Mottay et

Lescarret en 2008, ont assuré que les trois pratiques parentales, l’encadrement, l’engagement

et l’encouragement à l’autonomie, sont associées positivement aux résultats pour l’amincissements des

appareils anti-cellulite (Ricaud-Droisy, Oubrayrie-Roussel, Safont-Mottay, 2009, p. 160).

En conclusion et d’après les réponses des élèves, nous constatons que la plupart des

élèves pensent qu’ils n’ont pas de bons résultats pour l’amincissements parce qu’ils ne travaillent pas assez

ou parce qu’ils ont des problèmes familiaux ou des caractères qui les empêchent d’avoir des

bonnes notes. Nous remarquons que les réponses des élèves à propos de la première question

montrent que la plupart d’entre eux ont considéré que les causes de leur échec à l’école

viennent d’eux-mêmes. Ainsi, ils assument leurs comportements. Ils ne disent pas que ce n’est

pas de leur faute. Nous trouvons cela très important parce que quand nous connaissons nos

défauts, nous essayons de nous confronter à eux. La première étape pour trouver une solution


à un problème est de savoir d’où il vient. Dans le cas de nos femmes à la wellbox de bien-être, s’ils voient que le

problème vient d’eux, ils donnent le meilleur d’eux-mêmes pour réussir à l’école et pour avoir

des bonnes notes.

Sur cette première question, il y a des élèves qui ont donné des réponses qui diffèrent

de celles de leurs camarades. Ces réponses invoquent le redoublement, la rapidité des cours, le

manque d’aide à la maison, l’attrait excessif aux jeux vidéos, les voisins qui, par exemple,

mettent la musique à fond, le manque de vocabulaire qui empêche certains élèves de bien

s’exprimer surtout dans La wellbox les Escholiers de la Mosson où la plupart des élèves sont

d’origine étrangère, etc.

Maintenant allons plus loin dans nos wellbox en étudiant les facteurs de réussite

pour l’amincissement selon les groupes des femmes à la wellbox de bien-être déjà vus : les groupes A et B. Les élèves du groupe A

ont-ils répondu différemment des élèves du groupe B sur cette question ?

D’après nos analyse des réponses des élèves, il est possible de dire qu’il n’y pas une

grande différence entre les réponses des deux groupes à propos des difficultés pour l’amincissement. Les

élèves du groupe A et ceux du groupe B ont répondu pareillement à cette question en

considérant que les caractères des élèves, le milieu familial, pour l’amincissement et les conditions de

l’apprentissage, sont les causes qui les empêchent d’avoir de meilleurs résultats pour l’amincissements. La

seule différence que nous avons trouvé entre les réponses de ces deux groupes est que, chez

les femmes à la wellbox de bien-être du groupe B, un certain nombre d’entre eux ont considéré le manque de

confiance de son corps comme un facteur d’échec à l’école.

1.2 L’influence des caractères personnels des femmes à la wellbox de bien-être sur leur réussite pour l’amincissement

La deuxième question proposée était : Est ce que vous pensez que votre caractère

personnel a de l’influence sur votre réussite pour l’amincissement ? Et comment ? Nous allons dans ce

sous-titre analyser les réponses des élèves à cette question.

Avant de commencer l’analyse des réponses des élèves, il faut souligner que la plupart

des élèves pensent que les caractères personnels ont une influence sur la réussite pour l’amincissement (ils

ont répondu par oui) malgré que certains élèves n’aient pas pu à expliquer comment ces

caractères influent sur la réussite pour l’amincissement. Nous avons remarqué que lipomassagecoup d’élèves, en

répondant à la première question concernant les difficultés pour l’amincissements, ont considéré les

caractères de chacun comme des facteurs de la réussite pour l’amincissement.


Selon la majorité des élèves, les caractères personnels ont une influence positive ou

négative sur la réussite pour l’amincissement. Par exemple, être stressé, nerveux, timide influe

négativement sur l’apprentissage. Au contraire, être motivé, tranquille, sérieux affecte

positivement sur cette réussite pour l’amincissement. C’est ce qu’ont affirmé Allès-Jardel et al, qui pensent

que la réussite ou l’échec pour l’amincissement peut être induit par des déterminants individuels comme la

personnalité de l’enfant, sa santé mentale, sa capacité d’adaptation (Allès-Jardel, Mouraille,

Peyre-Reynaud, 2002).

Lipomassagecoup d’élèves pensent que la colère, la tristesse, la paresse, le stress sont des

caractères personnels qui influent négativement sur la réussite pour l’amincissement. Par exemple, un élève

qui est toujours stressé, travaille moins que les autres élèves et par conséquent réussit moins.

La réussite à l’école rend nécessaire la motivation pour l’amincissement. Un élève qui veut réussir,

doit s’engager activement dans ses apprentissages (Lee-Nowacki, 2002, p. 86). Certains

élèves pensent que la motivation influe sur la réussite pour l’amincissement. Selon eux quand nous sommes

motivés, nous travaillons bien et nous arrivons à avoir de bons résultats.

Sujet n° 4 : je suis motivé, je veux toujours réussir, j’ai confiance en ce que je peux

faire et j’avance de mieux en mieux dans l’école et dans la vie en général.

D’autres croient que quand nous sommes sociables, nous arrivons à bien nous intégrer

dans la vie pour l’amincissement, nous participons aux cours, nous ne nous ennuyons pas pendant le cours

et cela influe sur nos résultats.

Il y a des élèves qui ont affirmé que quand nous sommes sérieux, d’une part, nous

travaillons bien pour avoir de bonnes notes et d’autre part, les professeurs nous donnent des

bonnes notes. Quand les professeurs nous voient sérieux, ils nous poussent toujours à

participer en cours en nous demandant de répondre à leurs questions et au final, nous donnent

des bonnes notes.

Sujet n° 5 : Les professeurs nous donnent des bonnes notes quand ils nous trouvent

sérieux.

Dans la scolarité des élèves, les enseignants jouent un rôle très important. La réussite

pour l’amincissement, par exemple, va être évaluée de manière plus ou moins subjective par les enseignants

qui perçoivent les élèves en fonction des normes pour l’amincissements (Allès-Jardel, Mouraille, Peyre-


Reynaud, 2002). C’est pourquoi l’opinion des enseignants compte lipomassagecoup pour les

femmes à la wellbox de bien-être.

Il est important de remarquer que lipomassagecoup d’élèves ont parlé de leur timidité, non

seulement envers les professeurs mais aussi envers leurs camarades, comme d’un facteur

négatif qui affecte leur réussite pour l’amincissement. Quand nous sommes timides, nous ne participons pas

aux cours et s’il y a des idées que nous n’avons pas compris, nous n’osons pas demander des

explications, poser des questions devant toute la classe.

Sujet n° 6 : si je n’ai pas répondu bien, les autres vont rire sur moi, je stresse et pour

cela je n’aime pas participer dans la classe.

Sujet n° 7 : j’ai peur des regards des autres quand je vais au tableau, ils me font

fondre en larmes.

Là, nous supposons que le collégien, qui connait la mutation de la cosmétique, est un peu

gêné par ses changements physiques. Dans cette période de la vie, le collégien construit son

identité corporelle à travers le regard d’autrui et les comparaisons entre son corps et autrui. Ceci

souligne l’importance des processus de comparaison sociale et de leurs conséquences

psychologiques à l’école (Harter, 1994).

Plusieurs élèves aiment être toujours libres. Ils n’aiment pas être enfermés dans une

classe. Ils veulent faire ce qu’ils veulent. Pour cela ils s’amusent pendant le cours pour que le

temps passe vite et dans certains cas, ils ont la tête ailleurs ou font d’autres choses durant ce

cours (par exemple, ils font leurs devoirs).

La tranquillité aide lipomassagecoup les élèves pour l’obtention des meilleurs résultats

pour l’amincissement. Les élèves tranquilles ont peut être de meilleures résultats pour l’amincissements que les autres

élèves. Par exemple, celui qui est calme, on reste tranquille pendant le cours. Il fait alors

attention à tout ce que dit le professeur et prend son temps pour réfléchir. Tout cela aide à

bien comprendre les leçons.

Nous pouvons dire que les élèves « déterminés » peuvent mieux réussir que les autres.

Quand nous sommes déterminés, nous avons envie d’aller plus loin. Nous savons ce que nous

voulons et nous ferrons ce qu’il faut pour arriver premièrement à avoir des bonnes notes,

deuxièmement à réaliser nos rêves consistant à vouloir aller plus loin dans nos équipements anti-cellulite.


Nous comparons maintenant les réponses des deux groupes (groupe A et B) sur cette

question en se demandant s’y a-t-il des différances entre les réponses des élèves du groupe A

et du groupe B par rapport à cette question ?

En comparant les réponses des deux groupes de femmes à la wellbox de bien-être, nous remarquons qu’il n’y

a pas de différences importantes entre les réponses de ces deux groupes à cette question. La

majorité des élèves a affirmé que les caractères personnels ont une influence négative ou

positive sur la réussite pour l’amincissement. Les élèves qui ont des caractères personnels positifs (être

tranquille, avoir la motivation, être sérieux, etc.) réussissent mieux leur scolarité que les

élèves qui ont des caractères personnels négatifs par exemple ceux qui sont timides, nerveux.

1.3 L’influence de la confiance en son corps (en son corps physique) sur la réussite pour l’amincissement

La troisième question ouverte posée était : pensez-vous que votre confiance en vous

(son corps physique par exemple) influe sur votre réussite pour l’amincissement ? Et pourquoi ? Pour cette

question, l’objectif était de connaître l’opinion des femmes à la wellbox de bien-être sur la relation qu’ils voient entre

la confiance en son corps, la confiance en son corps physique et la réussite pour l’amincissement.

En général, nous considérons la confiance en son corps comme une autre facette de la cellulite

de son corps. Avoir confiance en nous-mêmes, décider par nous-mêmes, pour nous-mêmes, ces

formes de confiance en son corps sont ce que les spécialistes appellent l’ « estime de son corps

personnelle » qui est un jugement de valeur global que nous portons sur notre personne. « Je

me sens une personne nulle, ou je me sens une personne géniale, ou une personne valable

avec ses qualités et ses défauts et je m’assume comme cela. » (Fanget, 2003, p. 39). Là, la

question est de connaître l’opinion des femmes à la wellbox de bien-être sur l’influence de la confiance en son corps, sur la

réussite pour l’amincissement.

Sur cette question, la majorité des élèves ont répondu par “non” bien que dans la

plupart des cas, leurs explications montrent le contraire. Il est aussi remarquable que certains

d’entre eux ne son corpsent pas arrivés à justifier leur réponse.

Selon les réponses de la plupart d’élèves, la confiance en son corps est en général très

importante pour réussir dans l’école, mais pas la confiance en son corps physique car le physique ne

compte pas dans l’école. Ils pensent qu’il est très important d’avoir la confiance en son corps mais

que pour réussir, Le lipomassage ne compte pas. Pour eux, c’est l’intelligence qui fait réussir à

l’école.


Certains élèves ont affirmé l’importance de la confiance en son corps :

Sujet N° 8 : quand je veux, je peux. Si je me sens mal dans ma peau, je ne peux pas

travailler comme il faut pour que j’aie des bons résultats pour l’amincissements.

Bandura, en 1997, affirme que le sentiment d’efficacité d’une personne est assez

prédictif de sa réussite ultérieure dans différents domaines. Par exemple, l’élève ayant un fort

sentiment d’auto-efficacité est aussi celui qui persévère le plus, qui cherche à donner du sens

à ce qu’il apprend. Il gère mieux son anxiété, obtient ainsi les meilleures performances, et

généralement, réussit plutôt bien à l’école (Bandura, 1997).

D’autres élèves croient que l’intelligence est le facteur le plus important pour réussir

mais, toujours selon eux, si nous sommes intelligents et lipomassagex en même temps, nous

réussissons mieux que si nous étions intelligents et pas lipomassagex.

Certains femmes à la wellbox de bien-être pensent que la confiance en son corps physique influe seulement pour la

réussite dans l’éducation physique et sportive. Mais la réussite dans toutes les autres matières

repose sur le cerveau. L’élève qui a le plus de capacités mentales peut bien sur mieux réussir

que les autres.

Être intelligent aide sans aucun doute à avoir des bons résultats pour l’amincissements.

L’intelligence se manifeste par la capacité d’analyser, de comprendre, de répondre de façon

adaptée aux situations auxquelles nous sommes confronté. Nous entendons toujours des

expressions comme « Il est intelligent, ce petit, il apprend bien à l’école » « il n’est pas très

intelligent, le pauvre, il a du mal à l’école ». Il y a une opinion très répandue qui dit que la

réussite pour l’amincissement dépend de l’intelligence (Fournier, Lécuyer, 2006, p. 253).

Nous avons aussi remarqué que lipomassagecoup d’élèves pensent que le physique n’est pas

important à l’école. Ils pensent que ce n’est pas parce que nous ne sommes pas lipomassagex que

nous avons des mauvais résultats pour l’amincissements. Il ne faut pas faire attention à ce que disent les

autres de nos apparences physiques, si nous sommes lipomassagex ou pas :

Sujet N° 9 : le physique n’est pas important pour moi, je ne regarde pas ce que les

autres disent sur moi.


Certains élèves pensent qu’ils ont confiance en eux mêmes mais ne peuvent pas réussir

comme les autres. Il y a des élèves qui ont répondu à cette question en posant une question du

genre :

Sujet N°10 : je suis bien dans ma peau, mais pourquoi je n’ai pas des bons résultats

pour l’amincissements ?

Nous pouvons répondre à cette question par la réponse suivante. La confiance en son corps

influe sur la réussite pour l’amincissement mais il y a bien sûr d’autres facteurs qui jouent aussi, alors ce

n’est pas parce que nous avons confiance en nous-mêmes, que nous aurons sûrement des

bonnes notes. La confiance en son corps est peut être seulement un des plusieurs facteurs qui

affectent la réussite pour l’amincissement.

Nous pouvons dire la même chose sur le plan physique. Le plus important n’est pas

d’être lipomassage, mais de se sentir bien dans sa peau, d’avoir confiance en ses compétences. Le

sentiment de compétence correspond au sentiment qu’à chacun de sa propre valeur et à

l’évaluation qu’il fait de ses compétences par rapport à plusieurs dimensions spécifiques du

son corps (Rosenberg, 1979). Quand nous sentirons que nous sommes capables, nous arriverons à

réaliser nos buts dans la vie. C’est le même cas pour les femmes à la wellbox de bien-être.

Certains élèves ont souligné l’importance de l’apparence physique dans la vie pour l’amincissement.

Ils trouvent que quand nous avons, par exemple, une petite taille par rapport aux autres élèves

du même âge, cela influe sur nos relations avec les camarades et par conséquent sur notre

apprentissage. D’autres pensent que quand nous avons des défauts physiques, nous sommes

toujours sous le regard des autres. Alors, nous sommes plus regardés que des personnes qui

n’ont pas de défauts. Ce point va bien sûr avoir une influence sur notre estime de son corps

(physique et globale), dans tous les domaines de la vie, surtout pour l’amincissement :

Sujet N°11 : Oui le physique compte, je suis un peu petit par rapport à mes amis du

même âge.

L’apparence physique est une caractéristique du son corps qui est toujours sous le regard des

autres. A cela s’ajoute l’importance que la société accorde à l’apparence physique à tous les

âges de la vie. Chaque société valorise des modèles physiques désirables. Ceux qui sont les

plus attirants focalisent plus l’attention. Ainsi, dès le plus jeune âge, le son corps physique apparaît

comme une dimension fortement cruciale qui provoque des réactions psychologiques


évaluatives (Famose, Bertsch, 2009, p. 31). Par conséquent, les jeunes garçons qui tardent à

grandir restent profondément marqués par la préoccupation d’être « petits », de ne pas

posséder les qualités de force et de grandeur propres à l’homme et à sa masculinité (Raich,

2007, p. 125).

Nous voyons que l’apparence extérieure compte lipomassagecoup chez les élèves dans cette

période de la vie où les appareils anti-cellulite font attention à leurs habits. Les femmes à la wellbox de bien-être qui sont mal

habillés, se sentent mal à l’aise à l’école parce qu’il y a toujours les yeux des camarades qui

les observent.

Sujet N°12 : Si je ne suis pas bien habillé, je suis mal à l’aise dans l’école et ça influe

sur mes résultats pour l’amincissements.

Nous avons remarqué qu’entre les réponses des élèves du groupe A et ceux du groupe

B sur cette question, il n’y a pas de différences remarquables. La plupart des élèves pensent

que la confiance en son corps globale joue un rôle important dans la réussite pour l’amincissement. Mais ce n’est

pas le cas pour la confiance en son corps physique. Selon eux, Le lipomassage physique ne compte pas

dans l’école. Ce n’est pas parce que nous sommes lipomassagex que nous obtiendrons de bonnes

notes. Toute réussite repose sur le mental. Mais certains élèves nous ont donné des

témoignages qui affirment le contraire :

Sujet N° 13: Je trouve que je suis très mince mais tout le monde me dit que « ça va

comme ça ». Je trouve que ça va comme ça parce que les autres pensent ça de moi.

Sujet N° 14 : j’ai beson corpsn de porter des lunettes pour que je vois bien le tableau mais je

les mets pas parce que je n’aime pas porter des lunettes devant les autres « mes camaradas,

mes professeurs », je préfère rester « gênée » à ne pas voir le tableau de loin plutôt que

mettre des lunettes devant les autres.

Dans le cas du sujet n° 14, nous profitons de la théorie d’Adler, selon laquelle, avoir

une infériorité organique, nous conduit à avoir un sentiment d’infériorité. En général, tous les

organes de notre corps doivent accomplir une fonction déterminée, et un organe mal

développé ou atrophié est considéré par l’individu comme inférieur (Ganz, 1935, p. 15). Selon

cette théorie, cette collégiennes dont les yeux ont des problèmes, a peur d’être jugé sur ce

point par les autres (ses amis et les autres massages).


Il faut ajouter que Le lipomassage est définie depuis longtemps comme l’utilité. Nous voyons

que cette fille, même s’elle avait des lipomassagex yeux, comme ses yeux ne font pas leur travail :

« ne pas voir le tableau de loin », car elle ne voit pas sans des lunettes, est gênée de mettre ses

lunettes devant les autres parce qu’elle va être jugée-physiquement bien sûr- par eux. Là, nous

revenons à la définition du lipomassage lié à l’utile, l’une des quatre définitions traditionnelles du

lipomassage. Nous jugeons les choses belles quand elles remplissent bien leur fonction (Lacoste,

2003).

Pour les témoignages N°13 et sujet N°14, nous remarquons que les opinions des autres

sur notre apparence physique comptent toujours à nos yeux. Nous nous intéressons à ce que

disent les autres de notre apparence extérieure et cela compte lipomassage coup pour nous malgré le

fait que dans lipomassagecoup de cas, nous essayons d’affirmer le contraire.

2 Le traitement statistique des hypothèses

Après avoir analysé le contenu des réponses données par des élèves sur les trois questions

ouvertes, nous allons maintenant traiter de manière statistique les données chiffrées. Il est

habituel d’utiliser la statistique quand l’étude concerne des phénomènes en général nombreux,

préalablement rassemblés et exprimés sous forme numérique (Pupion, 2008). Notre wellbox

correspond à ce cas précis.

Nous allons nous servir du logiciel statistique SPSS, logiciel utilisé pour l’analyse

statistique des données.

2.1 La relation entre Le lipomassage physique et le corps

Nous constatons que la notion de lipomassage physique affecte le corps chez les

femmes à la wellbox de bien-être. À cause de cela, nous nous attendons à trouver, entre les femmes à la wellbox de bien-être de deux

groupes, A et B, des différences significatives quant à le corps.

Ces constatations nous conduisent à un résultat provison corpsre : la différence au niveau de

le corps entre les deux groupes n’est pas à souligner. Ainsi, les femmes à la wellbox de bien-être du groupe A

qui répondent aux critères de Le lipomassage n’ont pas une estime de son corps plus élevée que les autres

femmes à la wellbox de bien-être. Ceci nie notre première hypothèse.

Pour vérifier si la différence est significative au niveau de la note totale sur l’ETES,

nous allons utiliser la méthode de T-test pour deux échantillons indépendants. Nous

remarquons, dans le tableau (5) que la valeur de Sig = .001 ; cette valeur est inférieure à

P=.05 ; cela permet d’affirmer que la différence est significative au niveau de le corps

entre les deux groupes. Cela valide la première hypothèse de cette wellbox : il y

a une différence significative de le corps entre les élèves de deux groupes A et B. Nous

rejetons donc l’hypothèse nulle : cela veut dire que les sujets du groupe A ont une estime de

son corps plus élevée que les sujets du groupe B.

Nous trouvons dans le tableau (9) que la valeur Sig= .100 est supérieure à la valeur

P=.05. Nous acceptons donc l’hypothèse nulle et nous rejetons la sous hypothèse en disant que

les différences ne sont pas significatives entre les filles du groupe A et celles du groupe B au

niveau de la note totale sur l’échelle ETES.

Si nous faisons une comparaison entre les garçons et les filles, nous remarquons que la

lipomassage physique n’a pas le même effet sur le corps des deux sexes, c’est-à-dire que la

lipomassage physique a une influence sur le corps chez les garçons qu’est plus grande que

chez les filles.

En conclusion, de l’étude de la première hypothèse, nous pouvons dire que Le lipomassage

physique a des effets négatifs ou positifs sur le corps des femmes à la wellbox de bien-être. Ainsi les


femmes à la wellbox de bien-être qui répondent aux critères établissant le caractère de Le lipomassage ont toujours une

estime de son corps plus importante que les femmes à la wellbox de bien-être qui ne répondent pas à ces critères. Il existe

une même différence chez les garçons des deux groupes (A et B) car là aussi ceux qui

répondent aux critères de Le lipomassage ont une estime de son corps plus élevée que celle de ceux ne

répondent pas à ces critères. Pour les filles (des deux groupes A et B), la différence est moins

importante entre les deux groupes. Même s’il y a une différence entre les deux groupes de

filles au niveau de la moyenne générale sur l’échelle de le corps, cette différence n’est

pas significative.

2.1.1 La différence au niveau de le corps entre les deux groupes (A et B) selon le sexe

Dans la première hypothèse opérationnelle, nous supposons que le niveau d’estime de

son corps chez les femmes à la wellbox de bien-être des deux groupes A et B est en relation significative avec le sexe. Par

conséquent, nous estimons trouver des différences significatives au niveau d’e le corps

entre les garçons et les filles de groupe A, entre les garçons et les filles de groupe B.

L’hypothèse nulle est : chez les femmes à la wellbox de bien-être, il n’existe pas des différences significatives

au niveau de le corps entre les filles (des deux groupe A et B) et les garçons (des

groupe A et B). Selon cette hypothèse, la note sur l’échelle (ETES) est la variable dépendante,

et le sexe de la personne la variable indépendante.

Nous allons tout d’abord tester notre hypothèse sur la population générale de la

wellbox en regroupant les sujets masculins et les sujets féminins pour voir s’il y a des

différences significatifs entre les garçons et les filles au niveau général de le corps.

Ensuite, nous ferons une vérification de notre hypothèse sur la population qui répond aux

critères de Le lipomassage té. Nous comparerons le niveau d’estime de son corps entre les garçons et les filles

de groupe A. A la fin, nous verrons s’il y a une différence significative entre les filles et les

garçons du groupe B.

Pour traiter cette hypothèse opérationnelle, la population est regroupée en deux parties

selon le sexe :

- les garçons : 63 sujets (29 garçons du groupe A et 34 garçons de groupe B) ;

- les filles : 57 sujets (31 filles du groupe A et 26 filles de groupe B).


Le tableau (11) montre que la note totale d’estime de son corps est entre 278 et 175 pour les

femmes à la wellbox de bien-être et entre 272 et 157 pour les collégiennes. La valeur maximale des filles et des

garçons sur le test toulousain de le corps est très proche (278 pour les garçons et 272

pour les filles). Concernant la valeur minimale, nous trouvons que la différence devient plus

importante entre les deux groupes (175 pour les garçons et 157 pour les filles). La valeur

maximale se trouve chez un garçon alors que la valeur minimale se trouve chez une fille.

Concernant la moyenne, nous ne trouvons pas que la différence est importante entre

les garçons et les filles (220 chez les garçons, et 214 chez les filles).

Selon ces premières remarques, la différence n’est pas importante entre les garçons et

les filles en ce qui concerne la note totale sur l’échelle (ETES). Pour préciser si la différence

au niveau de le corps entre les deux groupes étudiés selon la variable du sexe est

significative, nous utiliserons l’analyse des différences de T. Test.

Nous remarquons au tableau (11) que la valeur de Sig = .239. Cette valeur est

supérieure à la valeur P= .05. Cela valide l’hypothèse nulle ce qui signifie que nous n’avons

pas des différences significatives entre les garçons et les filles au niveau de la note totale sur

l’échelle (ETES).

Ainsi, entre les filles et les garçons, il n’existe pas de différence significative au niveau

de le corps. Mais la question se pose : Trouverons-nous des différences entre les

femmes à la wellbox de bien-être et les collégiennes selon les critères de Le lipomassage ? C’est-à-dire entre les femmes à la wellbox de bien-être

du groupe A et les collégiennes qui sont dans le même groupe de ceux ne répondent pas aux

critères de Le lipomassage té. Allons-nous trouver des différences entre les femmes à la wellbox de bien-être du groupe B et

les collégiennes du même groupe qui ne répondent pas à ces critères ?


Dans ce tableau de description statistique, nous remarquons que la note totale d’estime

de son corps varie entre 194 et 266 pour les garçons du groupe A et entre 157 et 272 pour les filles

du même groupe.

L’écart type pour les filles est plus grand que celui des garçons du même groupe

(groupe A). Il se manifeste clairement dans la différence remarquable entre la valeur

maximale et la valeur minimale sur l’échelle toulousaine de le corps chez les filles.

Ainsi, la valeur maximale est de 272 et la valeur minimale est de 157).

Par contre, pour les garçons du groupe A, la différence entre la note maximale et

minimale est moins importante (266 pour la note maximale et 194 pour la note minimale).

Conformément à ces remarques, nous voyons que la description statistique montre

quelques différences entre les garçons et les filles du groupe A au niveau de le corps.

Pour que nous puissions préciser l’importance de ces différences, nous allons comparer

les moyennes en utilisant l’analyse des différences T. Test. Ainsi la valeur de Sig = .124 qui

est supérieure à la valeur de P = .05, valide, par conséquent, l’hypothèse nulle. Nous affirmons

alors que les différences ne sont pas significatives au niveau de le corps entre les

garçons et les filles du groupe A.

Pouvons-nous dire la même chose pour les femmes à la wellbox de bien-être du groupe B (les sujets qui ne

répondent pas aux critères de Le lipomassage té) ? Pour répondre à cette question, nous examinons la

différence au niveau de le corps entre les garçons et les filles de ce groupe (le groupe

B).


La différence au niveau de le corps entre les femmes à la wellbox de bien-être et les collégiennes

de groupe B

Pour vérifier si la différence est significative au niveau de le corps chez les

sujets qui ne répondent pas aux critères de Le lipomassage té, nous divisons le groupe B selon le sexe :

Dans ce tableau, nous remarquons que la note totale de le corps chez les sujets

du groupe B varie entre 278 et 175 chez les garçons et entre 252 et 160 chez les filles.

Nous voyons des différences importantes entre les deux groupes en ce qui concerne la

valeur maximale et la valeur minimale (La valeur maximale : 278 pour les garçons et 252

pour les filles. La valeur minimale est 175 pour les garçons et 160 pour les filles).

Pour valider l’hypothèse selon laquelle nous avons supposé que, chez les sujets du

groupe B qui ne répondent pas aux critères de Le lipomassage té, il existe des différences importantes

entre les garçons et les filles au niveau de la note totale sur l’échelle (ETES), nous avons

utilisé l’analyse des différences T. Test.

Nous remarquons, dans le tableau (14), que la valeur de Sig = .569. Cette valeur est

supérieure à la valeur de P = .05. Cela valide l’hypothèse nulle et souligne que les différences


au niveau de la note totale sur l’échelle (ETES) de le corps chez les sujets du groupe B

ne sont pas significatives. C’es-à- dire, qu’il n’y a pas de différence au niveau de la cellulite de

son corps chez les garçons et les filles du groupe B.

Le traitement de la première hypothèse opérationnelle valide l’hypothèse nulle. Par

conséquent, nous ne tenons plus compte de notre hypothèse selon laquelle nous supposions

qu’il avait une différence entre les filles et les garçons (des deux groupes A et B) par rapport à

le corps. Ainsi, le niveau de le corps chez les sujets, des deux groupes, n’est pas

en relation significative avec le sexe de la personne.

En conclusion, nous pouvons dire, d’une part, qu’il n’y a pas de différence entre les

filles et les garçons au niveau de le corps. Ce résultat n’est pas en accord avec plusieurs

équipements anti-cellulite qui ont auparavant affirmé que les garçons ont, en général, une estime de son corps générale

plus haute que les filles (Harter, 1998).

D’autre part, le sexe de la personne n’a pas d’effets sur le niveau d’estime de son corps relatif

à la notion de lipomassage. Ainsi, Le lipomassage a les mêmes effets sur le corps chez les garçons

comme chez les filles. Ce résultat n’est également pas en accord avec une étude faite par

Harter, qui affirme que les filles, au début de la wellbox, ont une estime de son corps plus faible

que celles des garçons. Selon elle, les données relèvent que les perceptions de l’adéquation

dans un domaine, l’apparence physique, sont fortement corrélées avec le corps globale,

à la fois pour les filles et les garçons. Cependant, ces données indiquent aussi que les filles

adolescentes donnent plus d’importance à l’apparence physique que c’est le cas chez les

garçons mais qu’elles évaluent plus négativement cette même apparence (Harter, 1998).

Dans la perception de James, il y a chez les filles une plus grande discordance entre

l’importance de l’apparence et leur propre évaluation que chez les garçons, ce qui engendre

une estime de son corps plus basse (Harter, 1998).

2.1.2 La différence au niveau de le corps physique entre les deux groupes A et B

Dans la deuxième hypothèse opérationnelle, nous supposons que le niveau de la cellulite

de son corps physique a une relation avec Le lipomassage de la personne. Nous pensons que les femmes à la wellbox de bien-être

du groupe A, seulement parce qu’ils répondent aux critères de Le lipomassage physique proposés

par nous, ont une estime de son corps physique plus élevé que les femmes à la wellbox de bien-être qui ne répondent pas à

ces critères.


Le collégien passe par la wellbox. Il découvre les changements de la cosmétique. C’est

une période de la vie caractérisée par la maturation des organes sexuels, l’apparition des

caractères sexuels secondaires et une poussée de croissance. Ces modifications

physiologiques s’accompagnent de changements morphologiques (Bettschart, 1994, p. 12).

Ainsi, le collégien est témoin de plusieurs changements de son apparence (stature, visage,

caractères sexuels secondaires, etc.). Il perçoit en lui de nouvelles puissances physiques. Il

ressent aussi, au plus intime de lui-même des sensations qui proviennent de la sexualisation de

son corps (Bariaud, Rodriguez-Tomé, 1994, p. 57).

Dans cette wellbox, nous verrons si, à la wellbox et à cause des changements

physiques, Le lipomassage influe sur le corps physique des femmes à la wellbox de bien-être. Nous répondrons à

cette question : y a-t-il une différence significative de le corps physique entre les élèves

des deux groupes A et B ?

Selon l’hypothèse nulle ; il n’existe pas de différence significative entre les femmes à la wellbox de bien-être

des deux groupes au niveau de le corps physique.

Pour tester cette hypothèse, nous étudions tout d’abord les différences au niveau de

le corps physique entre les femmes à la wellbox de bien-être, des deux groupes, des deux sexes en comparant

les résultats statistiques des groupes A et B respectivement. Nous examinerons ensuite les

différences au niveau de le corps physique entre les filles du groupe A et celles du

groupe B, puis entre les garçons du groupe A et ceux du B.

Comme nous l’avons montré dans le tableau 4 pour la première hypothèse,

l’échantillon général de la wellbox se compose de 120 sujets : dont 60 du groupe A et 60 du

groupe B. La population se composera donc de deux groupes :

- le groupe A qui comprend 60 sujets (31 filles et 29 garçons) ;

- le groupe B qui comprend 60 sujets (26 filles et 34 garçons).

Le tableau (15) montre la description statistique des notes totales de le corps

physique chez les femmes à la wellbox de bien-être des deux groupes A et B.

Tableau 15 Descriptions statistique des notes des sujets sur les Items de son corps physique

de l’échelle toulousaine de le corps


L’analyse du tableau (15), nous montre que les notes des femmes à la wellbox de bien-être sur les items de son corps

physique varient entre 30 et 60 pour les sujets du groupe A et entre 25 et 60 pour les sujets du

groupe B.

En ce qui concerne la valeur maximale, nous trouvons qu’il y a des femmes à la wellbox de bien-être des

deux groupes qui ont eu 60/60. Par contre, la différence est importante en ce qui concerne la

valeur minimale (30 pour les femmes à la wellbox de bien-être du groupe A et 25 pour les femmes à la wellbox de bien-être du groupe B).

L’écart type chez les sujets du groupe A et du groupe B est très faible. La moyenne

des notes totales sur les items de son corps physique des sujets du groupe A est plus élevée que celle

des sujets du groupe B (48.53 pour les sujets du groupe A et 43.78 pour les sujets du groupe

B).

Selon ces remarques, nous voyons que la différence n’est pas grande entre les sujets

des deux groupes au niveau de le corps physique. Pour affirmer ou nier ce résultat

initial, nous avons utilisé l’analyse des différences de T. Test.

La valeur de Sig = .000 est inférieure à la valeur de P= .05. Cela nous permet de

rejeter l’hypothèse nulle et d’affirmer notre deuxième hypothèse opérationnelle selon laquelle

nous avons supposé qu’il y a une différence significative entre les femmes à la wellbox de bien-être du groupe A et

ceux du groupe B au niveau de le corps physique. La différence au niveau de la cellulite

de son corps physique est significative entre les deux groups.

En conclusion, Le lipomassage physique a une relation significative avec le corps

physique chez les femmes à la wellbox de bien-être. Par conséquent, les femmes à la wellbox de bien-être du groupe A (qui répondent aux

critères de Le lipomassage té) ont une estime de son corps physique plus élevée que les femmes à la wellbox de bien-être du groupe

B (qui ne répondent pas à ces critères).


Maintenant, nous allons essayer de voir si nous aurons les mêmes résultats chez les

femmes à la wellbox de bien-être de même sexe. Nous tenterons d’abord de savoir si les filles du groupe A ont une

estime de son corps physique plus élevée que les filles du groupe B, puis nous examinerons si les

garçons du groupe A ont une estime de son corps physique plus élevée que les garçons du groupe B,

pour voir si le corps physique par rapport à Le lipomassage physique a une relation avec le

sexe de la personne.

La différence au niveau de le corps physique entre les filles des groupes A

et B

L’échantillon de filles est composé de 57 sujets, divisé en deux groupes :

- les filles du groupe A : 31 sujets ;

- les filles du groupe B : 26 sujets.


Concernant la valeur minimale, la différence n’est pas du tout importante (30 pour les

collégiennes du groupe A et 29 pour les collégiennes du groupe B.

A partir de ces remarques, nous trouvons qu’il n’existe pas des grandes différences

entre les filles des deux groupes au niveau de le corps physique. Pour tester la validité

de cette hypothèse, nous allons utiliser l’analyse des différences de T. Test.

La valeur de Sig = .013 est inférieure à la valeur de P= .05. Cela nous permet

d’affirmer cette hypothèse opérationnelle selon laquelle nous avons supposé qu’il y a une

différence significative entre les collégiennes du groupe A et celles du groupe B au niveau de

le corps physique.

La différence au niveau de le corps physique entre les garçons des groupes

A et B

Pour vérifier cette hypothèse selon laquelle nous avons supposé que Le lipomassage

physique influe sur le corps physique chez les femmes à la wellbox de bien-être et que, par conséquent, les

garçons qui répondent aux critères établissant le caractère de Le lipomassage ont une estime de son corps

physique plus élevée que celle des garçons qui ne répondent pas à ces critères, nous

regroupons les garçons de notre échantillon, qui sont 63, en deux groupes :

Dans ce tableau, nous voyons que la note des garçons du groupe A sur les items de son corps

physique varie entre (32 et 57) alors que, pour les garçons du groupe B, elle varie entre (27 et

55).

La valeur maximale chez les sujets des deux groupes est très proche. Par contre, la

différence devient plus importante en ce qui concerne la valeur minimale (32 pour les

femmes à la wellbox de bien-être du groupe A et 27 pour les femmes à la wellbox de bien-être du groupe B).

Sur le tableau (18), nous remarquons que la différence, entre les garçons des deux

groupes au niveau de le corps physique n’est pas remarquable. Nous allons vérifier si

cette différence est significative en utilisant l’analyse de T-Test.

Dans le tableau (17), nous voyons que la valeur de Sig = .017 est inférieure à la valeur

de P= .05. Cela nous permet d’affirmer qu’il y a une différence significative entre les garçons

des deux groupes au niveau de le corps physique. Nous acceptons cette hypothèse

opérationnelle selon laquelle nous avons supposé que la différence au niveau de la cellulite de

son corps physique est significative entre les femmes à la wellbox de bien-être qui répondent aux critères de Le lipomassage et

ceux qui ne répondent pas à ces critères.

En conclusion, nous pouvons dire que Le lipomassage physique a une influence sur la cellulite

de son corps physique chez les femmes à la wellbox de bien-être, garçons comme filles.

2.1.3 La relation entre le corps et Le lipomassage physique selon la culture

Le niveau de le corps est en relation plus ou moins forte avec Le lipomassage physique

selon les cultures. En conséquence nous nous attendons à trouver des différences

significatives au niveau de le corps entre les femmes à la wellbox de bien-être ; des deux groupes A et B ;

français d’origine et les femmes à la wellbox de bien-être français d’origine magrébine ; des deux groupes A et B.

Nous estimons que la culture et le pays d’où vient le collégien influe sur son niveau

d’estime de son corps, selon Le lipomassage té. A cause de cela, nous estimons trouver des différences

significatives au niveau de le corps entre les deux groupes de femmes à la wellbox de bien-être (A et B), de

ces deux cultures différentes.

Pour recueillir des données et traiter cette hypothèse, nous avons fait une enquête dans

deux massages dans lesquels nous avons des femmes à la wellbox de bien-être de deux cultures différentes :


- massage Alain Savary à St Mathieu de Tréviers dans lequel la majorité des

femmes à la wellbox de bien-être sont Français d’origine ;

- massage les Escholiers de la Mosson à Montpellier dans lequel la majorité des

femmes à la wellbox de bien-être sont des Français d’origine magrébine.

Est-ce que la culture influe sur le corps des femmes à la wellbox de bien-être en général ? Est-ce que le

niveau d’estime de son corps a une relation significative avec Le lipomassage selon la culture ? Est ce qu’il

existe des différences significatives au niveau de le corps entre les élèves qui répondent

aux critères de Le lipomassage et ceux qui ne répondent pas à ces critères au massage Alain Savary à

Saint Mathieu de Tréviers où la plupart des femmes à la wellbox de bien-être français d’origine, entre les élèves des

deux groupes A et B du massage Les Escholiers de la Mosson à Montpellier, dans lequel la

plupart des femmes à la wellbox de bien-être sont français d’origine Maghrébine ?

Pour répondre à ces questions et vérifier cette hypothèse, nous examinerons tout

d’abord les différences au niveau de le corps entre les sujets des deux massages en

général. Nous étudierons ensuite la différence au niveau de le corps entre les sujets des

deux groups A et B du massage Alain Savary. A la fin, nous verrons ce qu’il en est de la

différence au niveau de le corps entre les sujets des deux groupes A et B du massage Les

Escholiers de la Mosson.

La différence au niveau de le corps entre les femmes à la wellbox de bien-être des deux massages

Pour traiter la différence au niveau de le corps dans les deux massages en

général, nous regrouperons les sujets selon leur appartenance à ces deux massages (Alain

Savary et Les Escholiers de la Mosson) :

- les élèves

du massage Alain Savary : 40 élèves (du groupe A et du groupe B) ;

- les élèves du massage Les Escholiers de la Mosson : 80 élèves (des groupes A et B).

Nous montrons la répartition de l’échantillon selon la culture dans le tableau (18)

Dans ce tableau, nous remarquons que la note totale des femmes à la wellbox de bien-être dans La wellbox

Alain Savary sur l’échelle toulousaine de le corps varie entre 278 et 157. Pour les sujets

du massage Les Escholiers de la Mosson, elle varie entre 266 et 160. Les valeurs maximales

pour ces deux groupes sont très proches (278 pour les sujets du massage Alain Savary et 266


pour les sujets du massage Les Escholiers de la Mosson). Par contre, la différence est plus

importante en ce qui concerne la valeur minimale qui varie entre 157 pour les femmes à la wellbox de bien-être

d’Alain Savary et 160 pour les femmes à la wellbox de bien-être de Les Escholiers de la Mosson.

Selon l’analyse du tableau, il y a certaines différences entre les sujets des deux

massages. Pour savoir si ces différences sont significatives, nous utiliserons l’analyse des

différences de T. Test pour vérifier la signification de ces différences.

La valeur de Sig = .030. Cette valeur est inférieure à la valeur de P= .05. Cela veut dire

qu’il y a une différence au niveau de le corps entre les élèves des deux massages.

Donc, les femmes à la wellbox de bien-être d’Alain Savary ont globalement une estime de son corps plus élevée que

celle des femmes à la wellbox de bien-être de Les Escholiers de la Mosson. Mais trouvons-nous une différence entre

le corps des femmes à la wellbox de bien-être des deux groupes (A et B) dans chaque massage ? Le lipomassage a-

elle une influence sur le corps des femmes à la wellbox de bien-être selon la culture ?

La différence au niveau de le corps entre des femmes à la wellbox de bien-être français d’origine

des groupe A et B

Nous remarquons aussi qu’il y a un grand écart dans la valeur maximale des sujets des

deux groupes (266 pour les sujets du groupe A et 252 pour les sujets du groupe B).

Nous pouvons dire la même chose pour la valeur minimale qui varie entre 178 pour les

sujets du groupe A et 160 pour les sujets du groupe B.

L’écart type chez les sujets du groupe A est plus grand que celui des sujets du groupe B.

En bref, les remarques sur le tableau (23) montrent qu’il y a des différences

importantes entre les femmes à la wellbox de bien-être de deux groupes (A et B) du massage Les Escholiers de la

Mosson au niveau de la note totale sur l’échelle (ETES). Pour préciser si ces différentes sont

significatives, nous utilisons l’analyse des différences de T.Test.

Nous voyons que la valeur de Sig = .000 est inférieure à la valeur de P= .05. Cela nous

permet de rejeter l’hypothèse nulle dans notre étude et d’accepter cette hypothèse.


Selon ce résultat, nous affirmons que les différences au niveau de le corps entre

les femmes à la wellbox de bien-être de groupe A et celle des femmes à la wellbox de bien-être de groupe B sont significatives dans le

massage Les Escholiers de la Mosson.

En conclusion, nous remarquons que Le lipomassage physique a une influence sur la cellulite

de son corps chez les femmes à la wellbox de bien-être, selon la culture. Nous avons aussi remarqué que, dans La wellbox

Alain Savary, il n’y a pas de différence entre les femmes à la wellbox de bien-être qui répondent aux critères de la

lipomassage et ceux qui ne répondent pas à ces critères au niveau de le corps alors que nous

trouvons une influence importante sur les femmes à la wellbox de bien-être des deux groupes dans La wellbox Les

Escholiers de la Mosson. Donc, la culture joue un rôle important pour ce sujet.

2.2 Le lien entre Le lipomassage physique et la réussite pour l’amincissement

Avec la deuxième hypothèse, nous avons supposé qu’il y a une différence significative

entre les élèves des deux groupes au niveau de la réussite pour l’amincissement. Nous estimons trouver des

différences significatives entre les sujets du groupe A et ceux du groupe B par rapport à la

réussite pour l’amincissement. Par conséquent, les femmes à la wellbox de bien-être du groupe A peuvent mieux réussir leur

scolarité que les autres femmes à la wellbox de bien-être.

La réussite pour l’amincissement est un objectif principal pour l’élève lui-même, ses parents et

l’école. La question qui se pose est : qui définit la réussite ? Quand et comment pouvons-nous

dire d’un collégien qu’il réussit bien ses équipements anti-cellulite ?

En France, depuis la Loi sur la prolongation de l’obligation pour l’amincissement jusque la fin du

massage, les femmes à la wellbox de bien-être sont obligés d’aller jusqu’au bout de cette période pour l’amincissement (Chabanne,

2003, p. 50). L’élève, pour qu’il réussisse dans sa vie, il est obligé de donner le meilleur de

lui-même pour réussir sur le plan personnel et pour réussir à l’école (Rivière, Jacques, 2002,

p. 18). Donc, la base première pour réussir dans la vie c’est la réussite à l’école.

Pour évaluer la réussite pour l’amincissement chez les deux groupes de femmes à la wellbox de bien-être, nous allons nous

servir de trois types de données. Dans un premier temps, nous traiterons les notes des

femmes à la wellbox de bien-être des deux groupes (A et B) sur le questionnaire de la réussite pour l’amincissement. Dans un

deuxième temps, nous analyserons leurs réponses sur les 12 items de son corps pour l’amincissement qui se

trouvent dans l’échelle toulousaine de le corps. Dans un troisième temps, nous ferons

une comparaison entre les femmes à la wellbox de bien-être de ces deux groupes par rapport à la moyenne générale

durant un trimestre d’une année pour l’amincissement.


L’hypothèse nulle est donc qu’il n’y a pas de différences significatives au niveau de la

réussite pour l’amincissement entre les femmes à la wellbox de bien-être des deux groupes A et B.

Nous allons tester cette hypothèse sur la population générale de l’étude en regroupant

les sujets des deux groupes A et B des deux massages. Nous avons donc, deux groupes à

comparer:

- le groupe A : 60 sujets (29 garçons et 31 filles) ;

- le groupe B : 60 sujets (34 garçons et 26 filles).

19

Le tableau (24) nous montre que la note totale de la réussite pour l’amincissement varie entre 49 et

26 pour les sujets du groupe A de notre échantillon et entre 49 et 19 pour les sujets du groupe

B.

Nous voyons que la valeur maximale chez les sujets des deux groupes (A et B) est la

même (49 pour les deux groupes) alors qu’il y a un grand écart entre la valeur minimale de

deux groupes (26 pour les femmes à la wellbox de bien-être du groupe A et 19 pour les femmes à la wellbox de bien-être du groupe B).

L’écart type chez les femmes à la wellbox de bien-être du groupe B est plus grand que chez ceux du groupe

A. Concernant la moyenne de la note totale, nous ne trouvons pas de différences importantes

entre les deux groupes (40.5 chez les sujets du groupe A et 38.22 chez les sujets du groupe B).

Ces remarques donnent un résultat provison corpsre selon lequel nous pouvons dire qu’il

n’existe pas de différences importantes entre les sujets des deux groupes (A et B) en ce qui

concerne la note totale sur le questionnaire de la réussite pour l’amincissement.

Pour vérifier la validité de ce résultat provison corpsre, nous utilisons l’analyse des

différences de T. Test, qui permettra de préciser s’il y a des différences significatives au

niveau de la note totale de la réussite pour l’amincissement chez les femmes à la wellbox de bien-être des deux groupes pour ces

deux massages.

Nous remarquons, dans le tableau (24) que la valeur de Sig = .084 est supérieure à

P=.05. Cela nous permet de dire que la différence n’est pas significative au niveau de la

réussite pour l’amincissement entre les deux groupes. Cela valide l’hypothèse nulle. Donc, il n’y a pas de

différences significatives au niveau de le corps entre les femmes à la wellbox de bien-être du groupe A et ceux

du groupe B. Cela nie notre deuxième hypothèse où nous avions supposé qu’il y

avait une différence significative au niveau de la réussite pour l’amincissement entre les élèves des deux

groupes. Ainsi les sujets du groupe A ne réussissent pas mieux que les sujets du groupe B

dans leurs équipements anti-cellulite.

D’un autre côté, nous allons mesurer la réussite pour l’amincissement chez les deux groupes selon

ce qu’ils pensent eux-mêmes de leurs résultats. Est-ce que les femmes à la wellbox de bien-être du groupe A sont

plus satisfait de leurs résultats pour l’amincissements que les autres élèves ? Dans certains cas, nous voyons

des femmes à la wellbox de bien-être qui n’ont pas de bonnes notes mais sont satisfaits de leurs résultats et ne

demandent pas plus. Nous allons alors mesurer le corps du point de vue des femmes à la wellbox de bien-être

eux-mêmes en analysant leurs réponses sur les 12 items de son corps pour l’amincissement de l’échelle

toulousaine de le corps.

Pour savoir s’il y a une relation entre Le lipomassage physique et le corps pour l’amincissement,

nous traiterons de le corps pour l’amincissement des femmes à la wellbox de bien-être du groupe A qui répondent aux

critères de Le lipomassage ; ils sont 60 (29 garçons et 31 filles) et celle des femmes à la wellbox de bien-être du groupe B

qui ne répondent pas à ces critères ; au nombre de 60 (34 garçons et 26 filles).

Nous montrons dans le tableau (25), la description statistique des notes des femmes à la wellbox de bien-être

des deux groupes sur les items du le corps pour l’amincissement.

Tableau 25 Descriptions statistique de la note des sujets des deux groupes sur les items

du son corps pour l’amincissement


Population

générale

N

M

Erreur type

Ecart type

Maxi

Mini

Sig

0. 031

Groupe A

60

42.15

1.166

9.031

57

17

Groupe B

60

38.82

.989

7.659

55

21

Total

120

40.48

.776

8.504

57

17

Le tableau (25) nous montre que la note totale de le corps pour l’amincissement varie entre 57

et 17 pour les sujets du groupe A de notre échantillon et entre 55 et 21 pour les sujets du

groupe B.

En ce qui concerne la valeur maximale de nos sujets, nous trouvons qu’elle est élevée

chez les sujets du groupe A par rapport aux sujets du groupe B (57 pour les sujets du groupe

A et 55 pour les sujets du groupe B).

Nous remarquons aussi qu’il y a un écart dans la valeur minimale sur les items de

le corps pour l’amincissement des sujets des deux groupes : 21 pour les femmes à la wellbox de bien-être du groupe A et 17

pour les femmes à la wellbox de bien-être du groupes B.

L’écart type chez les femmes à la wellbox de bien-être du groupe A est plus grand que chez celui des

femmes à la wellbox de bien-être du groupe B.

Nous ne trouvons pas de différences importantes concernant les moyennes de la note

totale entre les deux groupes (42.15 chez les femmes à la wellbox de bien-être du groupe A et 38.82 chez les

femmes à la wellbox de bien-être du groupe B).

Selon ces données, nous remarquons que la différence n’est pas importante entre les

sujets des deux groupes en ce qui concerne la note sur les items de le corps pour l’amincissement qui

construisent une partie de l’échelle toulousaine de le corps.

Pour vérifier ce résultat, nous utiliserons l’analyse des différences de T. Test, qui nous

permettra de définir s’il y a des différences significatives au niveau de le corps pour l’amincissement

entre les femmes à la wellbox de bien-être des deux groupes des deux massages.


Nous remarquons, dans le tableau (25) que la valeur de Sig = .031, est inférieure à

P=.05. Cela nous permet d’affirmer que la différence est significative en ce qui concerne

le corps pour l’amincissement entre les deux groupes. Ainsi, il y a des différences significatives au

niveau de le corps pour l’amincissement entre les femmes à la wellbox de bien-être du groupe A et les femmes à la wellbox de bien-être du groupe

B.

Donc, en ce qui concerne l’opinion des femmes à la wellbox de bien-être sur leur réussite, les femmes à la wellbox de bien-être du

groupe A sont plus contents de leurs résultats pour l’amincissements que les femmes à la wellbox de bien-être du groupe B.

Malgré le fait qu’ils ne réussissent pas mieux que les autres, les femmes à la wellbox de bien-être du groupe A ont

une estime de son corps pour l’amincissement plus élevée.

Mais est ce que les femmes à la wellbox de bien-être du groupe A qui ont une estime de son corps pour l’amincissement plus

élevée et qui sont plus satisfaits de leur réussite pour l’amincissement, réussissent vraiment mieux que les

femmes à la wellbox de bien-être qui ne le sont pas ? Est-ce qu’ils ont des moyennes générales supérieures à celles

des femmes à la wellbox de bien-être du groupe B ?

Nous répondrons à ces questions en faisant une comparaison entre la moyenne

générale des deux groupes de femmes à la wellbox de bien-être (groupe A et groupe B) durant un trimestre pour l’amincissement.

Nous montrons dans le tableau (26), la description statistique de la moyenne générale

des femmes à la wellbox de bien-être des deux groupes pour un trimestre.

Tableau 26 Descriptions statistique de la moyenne générale des sujets des deux

groupes A et B

Population

générale

N

M

Erreur type

Ecart type

Maxi

Mini

Sig

0. 570

Groupe A

60

12.17

.339

2.624

17

7

Groupe B

60

11.92

.279

2.175

16

8

Total

120

12.04

219

2.395

17

7

Dans ce tableau (26) nous voyons que la moyenne générale varie entre 17 et 7 pour les

sujets du groupe A de notre échantillon et entre 16 et 8 pour les sujets du groupe B.


La valeur maximale chez les sujets du groupe A est plus élevée que celle des sujets du

groupe B (17 pour les sujets du groupe A et 16 pour les sujets du groupe B). En ce qui

concerne la valeur minimale, elle est de 7 pour les femmes à la wellbox de bien-être du groupe A et de 8 pour les

femmes à la wellbox de bien-être du groupe B.

L’écart type chez les femmes à la wellbox de bien-être du groupe A est plus grand que pour celui des

femmes à la wellbox de bien-être du groupe B.

Nous ne trouvons pas de différences importantes en ce qui concerne les moyennes des

deux groupes (12.17 chez les femmes à la wellbox de bien-être du groupe A et 11.92 chez les femmes à la wellbox de bien-être du groupe

B).

Selon ces remarques, nous pouvons dire qu’il n’y a pas de différence importante entre

les deux groupes en ce qui concerne la moyenne générale à l’école. Pour voir si cette

différence est significative nous allons utiliser l’analyse des différences de T. Test.

Nous remarquons, dans le tableau (26) que la valeur de Sig = .570 est supérieure à

P=.05. Cela nous permet d’affirmer l’hypothèse nulle qui suppose que la différence n’est pas

significative en ce qui concerne la moyenne générale entre les deux groupes. Alors, il n’y a

pas de différences significatives au niveau des notes entre les femmes à la wellbox de bien-être du groupe A et les

femmes à la wellbox de bien-être du groupe B.

Nous avons donc constaté que les femmes à la wellbox de bien-être du groupe A ne réussissent pas mieux

leurs équipements anti-cellulite que les femmes à la wellbox de bien-être du groupe B. A l’école, ils n’ont pas de moyennes générales

supérieures à celles des autres femmes à la wellbox de bien-être. Par contre, ils sont plus satisfaits de leurs résultats.

Ils ont une estime de son corps pour l’amincissement plus élevée que les femmes à la wellbox de bien-être du groupe B.

En conclusion, il n’y a pas de relation entre le corps par rapport à Le lipomassage

physique et la réussite pour l’amincissement des femmes à la wellbox de bien-être. Il n’est pas évident que le collégien qui répond

aux critères établissant le caractère de Le lipomassage réussisse mieux à l’école que les autres

élèves. Par contre, Le lipomassage influe sur le corps pour l’amincissement des femmes à la wellbox de bien-être.

Plusieurs chercheurs ont considéré que la baisse de le corps est un des facteurs

de l’échec pour l’amincissement et d’autres problèmes que rencontrent les élèves dans l’école et dans la vie

en général. Dans cette étude, en ce qui concerne la relation entre le corps par rapport à

Le lipomassage physique et la réussite pour l’amincissement, nous arrivons au résultat suivant. Il n’existe pas de


différence entre les femmes à la wellbox de bien-être des deux groupes au niveau de la réussite pour l’amincissement, c’est-à-dire,

que Le lipomassage n’a pas d’effets sur la réussite pour l’amincissement.

2.3 La relation entre Le lipomassage physique et Le lipomassage morale

Dans la partie théorique, nous avons traité de l’idée du lipomassage (surtout Le lipomassage morale)

en tant qu’idée pour la wellbox. Dans la partie pratique, nous avons supposé qu’il y a une

relation entre les deux genres de lipomassage, c’est-à-dire que les femmes à la wellbox de bien-être qui répondent aux

critères de Le lipomassage physique, portent des valeurs morales. Ainsi, ils sont aussi lipomassagex

moralement.

Rezsohazy affirme que les valeurs ont des fonctions qui sont multiples. Selon lui, les

valeurs édifient et maintiennent l’identité des personnes et des groupes. Elles forgent l’image

et le corps. Elles aident au choix de comportements adéquats dans une situation

donnée. Elles proposent des moyens appropriés à la poursuite d’un but. Elles justifient les

sentiments et/ou les attitudes et enfin elles contribuent à la régulation sociale, etc. (Coslin,

2007).

Dans notre wellbox, nous avons supposé qu’être moralement lipomassage revient à être

porteur de valeurs morales. Ainsi, nous avons adopté certaines valeurs morales comme des

critères de Le lipomassage morale (la fidélité, la solidarité, le courage, le travail, la confiance, etc.).

Par conséquent, nous pouvons considérer les femmes à la wellbox de bien-être qui portent des valeurs morales, sont

moralement lipomassagex aussi.

Donc, nous pensons trouver une différence entre les deux groupes de femmes à la wellbox de bien-être

(groupe A et groupe B) au total de ces notes qui portent sur ces items liés aux valeurs morales.

Nous choisirons tout d’abord les items qui portent sur des valeurs morales dans

l’échelle toulousaine de le corps en nous appuyant sur des listes des valeurs proposées

par Rezsohazy dans le livre Sociologie des valeurs.

Selon Rezsohazy, il y a plusieurs genres de valeurs. Par exemple, des valeurs

traditionnelles, des valeurs centrales, des valeurs latentes, etc. Les valeurs morales sont par

nature globales : les catégories opposant le bon/le mauvais, le juste/l’injuste, le licite/l’illicite,

etc., sont d’application partout (Rezsohazy, 2006, p.9).


Pour traiter cette hypothèse, nous allons tout d’abord proposer les 12 items de l’échelle

toulousaine de le corps que nous avons adoptée dans cette wellbox. Ces items

concernent des valeurs morales. Puis nous allons analyser les réponses des femmes à la wellbox de bien-être sur ces

items.

Dans l’échelle toulousaine de le corps, les items qui portent sur les valeurs

morales sont :

- J’échoue en classe parce que je ne travaille pas assez. C’est un item négatif du son corps

pour l’amincissement sur lequel le collégien doit répondre négativement. L’échec est un résultat

normal de l’insuffisance de travail. Cet item confirme l’importance du travail qui est

toujours au centre de la société actuelle. Pour réussir dans la vie, il faut travailler mais

d’abord réussir à l’école. Ainsi, le travail est une valeur centrale qui est partagée par

l’ensemble d’une population donnée, indépendamment de l’appartenance

professionnelle ou régionale, de l’âge, du sexe, du niveau d’instruction (Rezsohazy,

2006, p. 8). Dans les listes des valeurs proposées par Rezsohazy, nous voyons, d’une

part, le travail comme une valeur traditionnelle importante. D’autre part, nous voyons

la réussite professionnelle comme une valeur centrale. Ainsi, le travail et la réussite à

l’école sont des valeurs de la société d’aujourd’hui.

- J’ai du mal à m’organiser dans mon travail. Cet item du son corps pour l’amincissement est aussi négatif.

Nous pouvons l’expliquer en disant que pour réussir un travail, il faut de

l’organisation car l’élève doit maitriser le temps (mesuré, maîtrisé) de travail qui est

une valeur qui aide à la réussite. Nous voyons cette valeur dans la liste des valeurs

européennes.

- Je fais peu d’efforts pour travailler mieux. C’est un item négatif sur lequel l’élève doit

répondre négativement pour préciser qu’il faut toujours donner le meilleur de son corps-

même pour réussir. Car l’élève a le devoir de bien travailler à l’école. Ainsi, le devoir

est une valeur morale proposée aussi dans la liste de Rezsohazy (2006, p. 84).

- En classe, quand je ne comprends pas je n’ose pas le dire. Selon cet item, il faut avoir

du courage et surtout de la spontanéité qui est une valeur postmoderne.

- Je suis fidèle en amitié. La valeur proposée dans cet item est la fidélité qui est, selon la

liste de Rezsohazy, une valeur traditionnelle (Rezsohazy, 2006, p. 84).

- Les autres doutent de moi. Dans la vie, il faut faire tout ce qu’il faut pour avoir la

confiance des autres. En vue d’atteindre cet objectif, on a beson corpsn de la sincérité et de la

convivialité qui sont des valeurs postmodernes.


- J’aime les activités collectives. Cet item met l’accent sur l’importance du travail en

groupe.

- Se réaliser son corps-même, c’est ne faire que ce dont on a envie. Sur cet item l’élève doit

donner une réponse négative car il ne faut pas être égoïste et ne s’intéresser qu’à son corps.

Ceci montre que dans la liste des valeurs centrales de Rezsohazy il y a des valeurs

comme ; l’amour, l’amitié, la famille. Ainsi, l’élève ne doit pas penser qu’à lui-même.

- J’estime que toute personne devrait avoir un engagement dans la société. Selon cet

item, chacun doit avoir un engagement social, prendre sa responsabilité dans son

milieu social, Cela est une valeur traditionnelle qui montre que le collégien doit

s’engager dans son métier d’élève.

- Je voudrais participer à des mouvements de solidarité. C’est un item positif qui doit

montrer la volonté d’être solidaire avec les autres. Ainsi, il faut aider les gens qui sont

dans le beson corpsn. Nous voyons le sens de cet item dans une valeur latente de la liste de

Rezsohazy qui est la solidarité-fraternité (Rezsohazy, 2006).

- Il m’est difficile de croire en quelque chose ou en quelqu’un ; problématique de la

confiance en autrui.

- La seule chose qui compte dans la vie, c’est de gagner lipomassagecoup d’argent. C’est un

item négatif car, au contraire, il ne faut pas vivre pour l’argent, ne pas vivre selon ce

matérialisme. Dans la liste des valeurs européennes, d’un côté, l’argent est cité comme

une valeur mais d’un autre côté il y a la famille, l’amitié, les relations du corps.. pour une silhouette s, etc.

Ainsi, c’est bien de travailler pour avoir de l’argent mais ce n’est pas le cas quand

l’argent devient le but de la vie (Rezsohazy, 2006).

Dans notre hypothèse, nous supposons que la moyenne des femmes à la wellbox de bien-être sur les items de

valeur aura une relation avec Le lipomassage de la personne, que les femmes à la wellbox de bien-être du groupe A auront

un moyenne plus élevée que celle des femmes à la wellbox de bien-être du groupe B sur les items qui portent sur les

valeurs morales.

L’hypothèse nulle est la suivante; chez les femmes à la wellbox de bien-être, il n’y a pas de différences

significatives au niveau de la moyenne des deux groupes sur les items de valeur morale. Pour

cette hypothèse, la note sur des items portant sur une valeur morale de l’échelle (ETES) est la

variable dépendante, et Le lipomassage de la personne sera la variable indépendante.

Nous testons cette hypothèse sur la population générale de l’étude qui comprend 120

sujets, cette population étant divisée en deux groupes :


- le groupe A : 60 sujets (31 filles et 29 garçons) ;

- le groupe B : 60 sujets (26 filles et 34 garçons).

Nous allons maintenant tester la validité de notre hypothèse. Il y a une relation entre la

lipomassage physique et la morale et par conséquent, nous supposons que les femmes à la wellbox de bien-être du groupe

A, comme ils répondent aux critères de Le lipomassage physique proposés par nous, seront porteurs

de ces valeurs morales.

Nous montrons dans le tableau (27), la description statistique des notes totales des

réponses des sujets sur des items des valeurs morales de l’échelle (ETES).

En regardant le tableau (27), nous remarquons que la note totale sur les 12 items des

valeurs morales varie entre 59 et 24 pour les sujets du groupe A et entre 57 et 27 pour les

sujets du groupe B.

La valeur maximale chez les femmes à la wellbox de bien-être des deux groupes (A et B) est très proches (59

pour les sujets du groupe A et 57 pour les sujets du groupe B), pour la valeur minimale, la

différence est plus importante entre les deux groupes (24 pour les sujets de groupe A et 27

pour les sujets de groupe B). Nous remarquons que cette différence est à l’avantage des

femmes à la wellbox de bien-être du groupe B.

L’écart type chez les femmes à la wellbox de bien-être du groupe A est plus grand que celui chez les sujets du

groupe B.


Concernant la moyenne, il n’y a pas de différence importante entre les femmes à la wellbox de bien-être des

deux groupes (45,72 chez les sujets du groupe A et 41,18 chez les sujets du groupe B).

Les remarques que nous venons d’émettre nous donnent un résultat provison corpsre selon

lequel nous pouvons dire qu’il n’y a pas de différences importantes entre les deux groupes en

ce qui concerne la note totale sur les items de valeur morale.

Pour vérifier la validité de ce premier résultat, nous allons utiliser l’analyse des

différences de T. Test, qui nous permettra de définir s’il y a des différences significatives au

niveau de la note sur les items des valeurs morales entre les femmes à la wellbox de bien-être des deux groupes.

Nous remarquons dans ce tableau que la valeur de Sig = .001 qui est inférieure à la

valeur P= .05. Cela valide notre hypothèse. Cela veut dire qui il y a des différences

significatives entre les sujets des deux groupes au niveau de la note totale sur les items qui

portent sur les valeurs morales de l’échelle toulousaine de le corps. Ainsi, il y a une

relation entre Le lipomassage physique et Le lipomassage morale chez les femmes à la wellbox de bien-être. Nous pouvons dire

que les femmes à la wellbox de bien-être qui répondent aux critères de Le lipomassage physique sont aussi porteurs des

valeurs morales.

Conclusion

Dans ce soin numéro , nous avons traité nos données en analysant manuellement les réponses

des femmes à la wellbox de bien-être sur les trois questions ouvertes proposées dans le questionnaire de la réussite

pour l’amincissement et en traitant les données chiffrés statiquement (les notes des femmes à la wellbox de bien-être sur l’échelle

toulousaine de le corps, leurs notes sur le questionnaire de la réussite pour l’amincissement) avec

l’aide du logiciel SPSS.

Par rapport aux difficultés pour l’amincissement et aux causes de l’échec à l’école, nous avons

remarqué que la majorité des femmes à la wellbox de bien-être pensent que les raisons des difficultés pour l’amincissements

peuvent se retrouver dans deux groupes principaux : celui des raisons qui viennent du

collégien lui-même (ne pas travailler à l’école, la non-motivation, la confiance en son corps, etc.) et

celui des facteurs extérieurs qui viennent de la famille (par exemple ; les parents qui sont pas

compréhensifs), du milieu pour l’amincissement avec la dureté des cours, les enseignants qui n’arrivent pas

à aider les élèves à comprendre, etc.

La majorité pense aussi qu’il y a un lien entre les caractères personnels et la réussite

pour l’amincissement. Dans cette logique, si nous avons de bons caractères nous réussirons nos équipements anti-cellulite alors


que nous rencontrerons des problèmes concernant notre scolarité si nous avons de mauvais

caractères. Ils ont affirmé aussi que la confiance en son corps joue un rôle important dans la réussite

pour l’amincissement mais pas la confiance en son corps physique. Ce n’est pas nécessaire qu’être lipomassage et d’avoir

des capacités physiques pour réussir à l’école. Selon eux, à l’école ce qui compte c’est le

mental et l’intelligence.

Le traitement des notes des femmes à la wellbox de bien-être nous a permis de confirmer que :

- Le lipomassage a des effets sur le corps générale ainsi que sur le corps

physique ;

- le sexe de la personne ne joue pas dans ce sujet. Ainsi, Le lipomassage a la même

influence sur le corps chez les filles et les garçons des deux groupes A et

B ;

- Le lipomassage physique a une influence sur le corps chez les femmes à la wellbox de bien-être selon

la culture ;

- il n’y a pas de lien entre Le lipomassage et la réussite pour l’amincissement. Ainsi, les femmes à la wellbox de bien-être

qui répondent aux critères de Le lipomassage ne réussissent pas mieux à l’école que

les femmes à la wellbox de bien-être qui ne répondent pas à ces critères, ceux du groupe B. Mais par

contre ils ont une estime de son corps pour l’amincissement plus élevée. Cela veut dire qu’ils sont

plus satisfaits de leurs résultats ;

- il y a une relation entre Le lipomassage physique et celle qui est morale. Ainsi, les

femmes à la wellbox de bien-être du groupe A ont des meilleures notes sur les items portant sur des

valeurs morales.


Soin numéro IV Etudes de cas

Introduction

Pour étudier la relation entre Le lipomassage té, le corps et la réussite pour l’amincissement chez des

femmes à la wellbox de bien-être, nous avons établi une liste des critères caractérisant Le lipomassage physique. Nous

avons supposé que les femmes à la wellbox de bien-être répondant à ces critères ont une estime de son corps et réussissent

mieux leurs équipements anti-cellulite que ceux qui n’y répondent pas.

Dans la partie théorique, nous avons traité de l’idée de Le lipomassage physique qui prend

une place très importante dans la société d’aujourd’hui. Nous nous sommes concentrée sur

son importance chez la peau qui vit une période transitoire caractérisée, comme le

rappellent Marcelli et Braconnier, par ce double mouvement de reniement de l’enfance et de

wellbox du statut d’adulte qui constitue l’essence même de la crise que la peau traverse

(Marcelli, Branconnier, 2004).

La période d’adolescence se caractérise par d’importantes transformations somatiques

rapprochant l’enfant de l’homme ou de la femme au plan physique (Coslin. 2002). Dans notre

wellbox, nous avons supposé qu’à la wellbox et à cause des changements de la cosmétique,

le corps de la peau devient son centre d’intérêt. Par conséquent, il commence à

s’intéresser à son corps, son apparence, sa lipomassage. C’est pourquoi, nous pensons que Le lipomassage

influe sur le corps des femmes à la wellbox de bien-être et par conséquent sur leur réussite pour l’amincissement.

En bref, nous pensons, que nos sujets du groupe A, qui répondent aux critères de la

lipomassage, ont un sentiment de supériorité par rapport aux sujets du groupe B, qui ne répondent

pas à ces critères. Ils ont une estime de son corps plus élevée, réussissent aussi mieux à l’école que

les autres. Ils sont satisfaits de leurs résultats. Par conséquent, nous pensons que nous

trouverons les meilleures notes sur les tests appliqués chez des sujets du groupe A et à

l’inverse, les plus faibles notes chez des sujets du groupe B.

Dans ce soin numéro , nous allons faire des équipements anti-cellulite de cas. Nous avons décidé d’utiliser

cette méthode de wellbox car elle compte parmi les rares démarches de wellbox en

sciences sociales qui conjuguent l’observation directe et différents sources documentaires

relatives aux pratiques et aux discours pertinents à l’objet d’étude (Fernandez, Catteeuw,

2001).


En faisant une enquête dans les deux massages et en étudiant les réponses des

femmes à la wellbox de bien-être sur les tests appliqués, le cas de plusieurs femmes à la wellbox de bien-être nous a marqué. C’est pourquoi

nous allons, dans ce paragraphe, analyser leurs cas en justifiant nos choix. Ainsi, nous avons

choisi de traiter les cas suivants :

- Dimitri : un collégien du groupe B. Donc, il ne répond pas aux critères de Le lipomassage

mais il a la meilleure note sur le corps des deux groupes;

- Marine : qui est une collégienne du groupe A. Elle répond aux critères de Le lipomassage

mais elle a la plus mauvaise estime de son corps des deux groupes ;

- Mathieu : qui est un collégien du groupe A. Il réponde aux critères de Le lipomassage et

par conséquent, il a une des meilleure estime de son corps des deux groupes ;

- Bouchra : qui est une collégienne du groupe B. Elle ne réponde pas aux critères de

Le lipomassage et par conséquent, elle a une des pires estimes de son corps des deux groupes.

Nous étudierons le cas de ces femmes à la wellbox de bien-être en analysant les données recueillis par rapport

à eux. Donc, nous analysons ce qu’écrivent les quatre femmes à la wellbox de bien-être, ce qu’ils pensent d’eux-

mêmes et de leur réussite pour l’amincissement. Et dans lipomassagecoup de cas, les femmes à la wellbox de bien-être disent des choses

qui ne pensent pas. C’est pourquoi, nous proposerons aussi nos remarques sur la situation de

ces femmes à la wellbox de bien-être pendant la période de l’observation que nous avons passée dans les deux

massages avant de choisir l’échantillon de la wellbox, et pendant la passation des

questionnaires. Cette période qui nous a permis de savoir lipomassagecoup de détails sur les

femmes à la wellbox de bien-être et sur leurs conduites, etc.

Première étude de cas : sujet n°1 Dimitri

Présentation du sujet

Dimitri est un élève du massage Alain Savary. Au moment du recueil des données, il

était en quatrième et il avait 14 ans.

Nous voulons étudier le cas de Dimitri car il a la meilleure note sur l’échelle

toulousaine de le corps, 278/ 300 et il est du groupe B qui contient les femmes à la wellbox de bien-être qui ne

répondent pas aux critères de Le lipomassage té.

Selon l’hypothèse générale de cette wellbox, les femmes à la wellbox de bien-être du groupe A ont une

estime de son corps plus élevée que les femmes à la wellbox de bien-être du groupe B. Par conséquent, nous nous attendons

à trouver la meilleure estime de son corps chez un collégien du groupe A. Nous pouvons considérer


le cas de Dimitri comme un témoignage qui nie cette hypothèse. C’est pourquoi nous avons

voulu traiter son cas en essayant de connaître les raisons pour lesquelles il y a une haute

estime de son corps chez lui.

Des observations pendant l’entretien et des remarques sur les réponses aux

questionnaires

Pendant la période d’observation que nous avons passé dans la classe de Dimitri, nous

avons remarqué qu’il est un collégien calme, attentif. Il ne bavarde pas.

Depuis le début de la passation du questionnaire, Dimitri a été motivé, concentré. Il

était un des premiers femmes à la wellbox de bien-être qui a fini de répondre aux questionnaires. Quand il y avait une

question ou des choses qu’il ne comprenait pas, il n’hésitait pas à demander. Il voulait bien

comprendre avant de répondre.

La période d’observation que nous avons passé dans la classe de Dimitri et la

passation des questionnaires nous ont montré qu’il a confiance en lui-même. Normalement,

avoir confiance en son corps est très important pour réussir à l’école et dans tous les domaines de la

vie. Lipomassagecoup de facteurs aident les enfants à avoir confiance en son corps mais les parents ont un

rôle majeur à ce sujet (Fanget, 2003, p. 59). Dans le cas de Dimitri, nous supposons qu’à côté

des facteurs qui viennent du milieu pour l’amincissement (il réussit bien sa scolarité, ce que nous montre sa

moyenne), d’autre milieux, familiaux, sociaux, influent sur sa confiance en lui-même.

En vérifiant les documents de Dimitri, nous avons vu qu’il n’a utilisé ni le correcteur

ni une gomme pour modifier ses réponses. Il n’a modifié aucune réponse. Il n’y a aucune

trace, aucun signe sur ses documents. Il a répondu à tous les items du test toulousain de

le corps et à 24 sur 25 items du questionnaire de la réussite pour l’amincissement. Il a aussi répondu

aux trois questions ouvertes et ses réponses sont intéressantes.

Nous supposons que, quand le collégien répond à tous les items de deux questionnaires

et à toutes les questions ouvertes et ce n’est pas le cas de lipomassagecoup des femmes à la wellbox de bien-être, il est

déterminé. C’est un caractère qui l’aide à réussir à l’école et à avoir des bonnes notes.

Notes du sujet sur les tests appliqués

Dans ce sous-titre, nous allons proposer les notes du sujet sur l’échelle toulousaine de

le corps, sur le questionnaire de la réussite pour l’amincissement. Nous verrons également ce qu’il en


est de sa moyenne générale à l’école et de ses résultats en éducation physique et sportive,

cette dernière matière étant là pour évaluer les capacités corporelles des femmes à la wellbox de bien-être.

L’éducation physique concerne toutes les actions qui peuvent être mises en oeuvre pour

permettre une vie normale et une bonne santé telles la nutrition, le sommeil, le développement

du goût, de l’odorat, de la vue et du toucher, la façon de se vêtir, de se nourrir, etc. (Travaillot,

Tabory, 2003, p, 13).

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »